Les jeunes entrepreneurs gagnent du terrain au centre-ville 

Photo de Sarah Villemaire
Par Sarah Villemaire
Les jeunes entrepreneurs gagnent du terrain au centre-ville 
Montréalais d'adoption, Guillaume Gilbert et Tyler Harrsion Tremblay se sont récemment installés à Granby afin d'ouvrir leur première boutique. Un rêve devenu réalité avant même de franchir le cap de leur 30 ans.  (Photo : (Photo:GranbyExpress-Sarah Villemaire))

ENTREPRISE. Vacant depuis six mois à peine, le local situé au 143 rue Principale a déjà trouvé preneur auprès de jeunes entrepreneurs du coin. Un rêve devenu réalité pour Tyler Harrison-Tremblay et Guillaume Gilbert qui ont ouvert, la fin de semaine dernière, leur première boutique design en plein cœur du centre-ville. Une réalité qui gagne en popularité auprès des jeunes entrepreneurs décidant d’ouvrir leur propre commerce aux abords de la rue Principale. 

Un nouvel arrêt s’impose pour les passionnées de décoration d’intérieur et de bien-être à Granby. Situé dans l’ancienne boutique de Madame Hortense, l’Espace Nook propose une variété d’objets choisis meublant ainsi toutes les pièces de la maison. Passant des bols à café aux coussins de tout genre, tous les items ont été sélectionnés avec soin par les deux entrepreneurs afin d’offrir des produits de qualité à un prix abordable. « On a pris le temps de choisir chaque item pour créer un univers que l’on veut offrir à notre clientèle. Pour nous, c’est important d’avoir un bon mélange de produits locaux et internationaux qui est de bonne qualité et accessible à tout le monde », affirme Tyler Harrison-Tremblay. 

Aussi créateurs de la ligne de vêtements « THT Legacy », les entrepreneurs lanceront prochainement la nouvelle collection d’automne à même la boutique. L’ouverture officielle au public aura lieu ce samedi 9 octobre, à compter de 10h. Un site internet verra d’ailleurs le jour d’ici les prochaines semaines.

Travaillant tous deux dans le domaine de la mode depuis quelques années à Montréal et à l’international, ces fondateurs se sont récemment installés à Granby pour créer cette entreprise. Une envie, pour les deux, de renouer avec la nature et l’espace parfois plus restreint en ville. « On avait le goût de profiter de l’espace que l’on a autour de nous et d’être proche de la nature. C’est dans cette optique que l’on a voulu démarrer notre boutique », mentionne Guillaume Gilbert.

En pleine expansion 

Ce dynamisme et cette soif entrepreneuriale de ces deux hommes d’affaires ne sont pas des cas isolés alors que de plus en plus de jeunes entreprises s’installent en périphérie du centre-ville de Granby. Outre Espace Nook, les boutiques Kool Apparel, Essences Zen et Atelier Bota, pour ne nommer que celles-ci, apportent un nouveau souffle à ce quartier. Une bonne nouvelle, selon Commerce Tourisme Granby région qui a recensé, au dernier trimestre, le dépôt d’une cinquantaine de projets dans différents secteurs pour revigorer le centre-ville. « Il y a un souffle de renouveau sur l’ensemble de la ville. On le sent d’un point de vue commercial, mais c’est particulièrement au centre-ville que ça se passe. C’est très dynamique  en ce moment », confirme Ysabelle Duchesne, conseillère en développement commercial chez Commerce Tourisme Granby et région. 

Plusieurs de ces projets sont d’ailleurs mis à profit par de jeunes entrepreneurs âgés de moins de 35 ans. Un phénomène qui change la routine de l’entrepreneur type. « Ils sont visionnaires, dynamiques et audacieux. On le remarque depuis quelques années que cette nouvelle génération a une culture et une idéologie différentes et ça fait une grande différence dans l’essence du commerce au détail à Granby », renchérit Ysabelle Duchesne. 

Une constatation similaire de la situation pour Entrepreneuriat Haute-Yamaska qui a dû engager des ressources supplémentaires pour répondre à la demande d’aide aux entreprises. « Ce qui avantage les jeunes entrepreneurs, c’est qu’ils baignent dans un virage numérique dans leur vie personnelle et professionnelle. En 2021, les entreprises doivent faire ce virage pour être en mesure de continuer. Nos nouveaux participants ont, à la base, des outils gagnants pour avoir au moins une chance de succès de leur projet », affirme la conseillère aux entreprises pour Entrepreneuriat Haute-Yamaska, Andréanne Daigle. 

Un avenir encore incertain 

Bien que certains entrepreneurs ont démontré du courage en ouvrant boutique en pleine pandémie, les mois à venir demeurent imprévisibles pour bien d’entre eux en raison de l’évolution de la pandémie. Comme le souligne Geneviève Rheault, présidente de Génération Avenir, la crise sanitaire a quelque peu modifié les habitudes des consommateurs. « C’est un grand défi de se lancer en entreprise, car l’évaluation des besoins des consommateurs est plus instinctive que réelle. On doit se défaire de notre bagage et nos croyances puisque c’est très instable et les paramètres comparatifs d’avant sont différents », mentionne Geneviève Rheault.  

Somme toute, cette gestionnaire croit, comme ces partenaires, à l’effervescence de l’entrepreneuriat des jeunes adultes d’ici les prochaines années. « Cette montée va clairement continuer, car ils ont des idées et vont être assez créatifs pour faire avancer les choses », conclut-elle. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires