L’«écotransformation» à la manière de La Boîte Essentielle

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
L’«écotransformation» à la manière de La Boîte Essentielle
La fondatrice de La Boîte Essentielle, Claire Sarrasin. (Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

AFFAIRES. AFFAIRES. Faire le bien autour de soi et prendre soin de la planète en concoctant des produits cosmétiques naturels. Non, cette mission n’est pas menée dans un quelconque laboratoire garé dans un grand centre urbain. C’est plutôt dans sa petite cuisine de fortune de la rue Cowie que Claire Sarrasin donne vie à ses nouvelles trouvailles. Bienvenue dans le petit monde de La Boîte Essentielle.

Installée à Granby depuis deux ans dans son havre de création sis à l’Usine 231, Claire Sarrasin, l’âme pensante derrière l’entreprise La Boîte Essentielle, a officiellement inauguré les lieux. Un rendez-vous repoussé de quelques mois causé par une certaine crise sanitaire. Qu’à cela tienne, l’attente en a valu la peine puisque la principale intéressée, qui a pu remanier son plan d’affaires, s’apprête à lancer de nouveaux produits corporels naturels et une série de formations virtuelles sur l’écotransformation.  Mais au-delà de cuisiner de nouvelles recettes qui vont mener à un savon-shampoing naturel ou à un nouvel amalgame d’huiles essentielles, la fondatrice de la PME veut avant tout éduquer le grand public à travers ses activités professionnelles. La combinaison «Affaires-Éducation» est indissociable dans l’esprit de celle qui patauge dans le monde de l’aromathérapie depuis 30 ans

«J’ai réalisé avec mes produits, ces dernières années, que le mot «écoresponsabilité» faisait vivre énormément de culpabilité aux gens parce qu’on passe le temps à nous dire quoi faire pour éviter des cataclysmes sur la planète. Et je n’avais pas envie de contribuer à cette culpabilisation. J’ai donc décidé de créer mon mot à moi: l’écotransformation. Moi, j’ai choisi de dire aux gens ce qu’ils peuvent faire pour voir fleurir la planète plutôt que ce qu’ils doivent faire sinon il y a aura des cataclysmes. Ça ne vibre pas du tout de la même façon», a déclaré la femme d’affaires écotransformée.

Faits principalement d’ingrédients locaux et de saison, les produits (crème, démaquillant, déodorant, baume) de La Boîte Essentielle sont également offerts pour de bonnes causes. Sensible aux enjeux de société, Mme Sarrazin n’hésite pas à soutenir des organismes qui viennent en aide aux personnes en difficultés. Dans les derniers mois, elle a d’ailleurs remis l’une de ses créations; le baume En coeur pour elles, à 35 maisons d’hébergement pour femmes victimes de violence conjugale de la province. 

«Je suis une entrepreneure engagée socialement. C’est important pour moi. Je pense qu’on devrait tous et toutes faire notre part dans la société en adoptant une cause ou un organisme. Je n’ai pas attendu de faire des profits pour le faire», a mentionné Mme Sarrasin. 

Créatrice dans l’âme, Claire Sarrasin ne compte pas ralentir la cadence. D’autres items vont bientôt faire leur apparition sur la boutique en ligne de l’entreprise, dont des produits pour bébé et maman. Le développement d’une gamme de produits d’entretien ménager et pour la gent animale fait également partie de ses projets. Pour en savoir plus: www.laboitessentielle.com.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires