Les Graveline: de père en fils

Stéphane Lévesque

Collaboration spéciale

Les Graveline: de père en fils
Maintenant âgé de 21 ans, Jacob Graveline est on ne peut plus heureux de retrouver les siens après un séjour chez les Inouk. On le voit ici aux côtés de son père, Martin, qui a joué au hockey senior à l'époque des belles années du défunt Blitz de Granby. (Photo : GranbyExpress-Stéphane Lévesque)

HOCKEY. HOCKEY. Ancien attaquant du style « petite peste » des belles années du Blitz de la Ligue semi-pro, Martin Graveline est bien heureux de voir son fils Jacob prendre le relais. Le style de jeu diffère, mais la passion pour le hockey demeure en voyant son fils porter l’uniforme des Bisons de Granby.

Par Stéphane Lévesque

« J’ai joué à Waterloo au milieu des années 90, à Granby aussi. Mais mon fils, ce n’est pas un grinder fatiguant comme j’étais. Jacob, c’est un bon passeur. Je suis content qu’il joue au hockey de haut niveau. J’avoue que je l’ai un peu orienté, car son premier cadeau de Noël, c’était des patins », reconnaît-il en riant.

« Ça me fait un velours qu’il joue à Granby comme moi. Je le suis partout cette année. Le senior, c’est vraiment un bon calibre. C’est des hommes. Certains ont joué Junior majeur ou universitaire. Je suis content pour lui et pour les bons apprentissages que le hockey lui a apportés », ajoute Martin Graveline qui est enseignant en soudure à l’école de la Haute-Ville.

« Je me sers tous les jours de ce que le hockey m’a appris : l’esprit d’équipe et quand quelqu’un est dans le trouble, on l’aide. Je dis souvent à mes élèves que gagner des coupes, ce n’est pas juste une question de talent, c’est aussi beaucoup une question d’attitude », souligne l’éducateur.

Une bonne attitude qui habite Jacob Graveline. Maintenant âgé de 21 ans, il est on ne peut plus heureux de retrouver les siens après un séjour chez les Inouk. «J’ai joué quelques matchs dans le junior majeur avec les Phoenix de Sherbrooke. J’ai été blessé au genou gauche. Là, je suis correct. Récemment, j’ai aussi participé au camp des Lions de Trois-Rivières de la ECHL. J’ai travaillé fort. J’ai été coupé à la dernière journée du camp, mais ils m’ont dit que je pourrais être rappelé au cours de la saison », rapporte le polyvalent attaquant qui est à compléter avec succès des études en finance à l’Université de Sherbrooke.

« Je réussis à concilier les deux. Ma saison avec les Bisons va bien tant au plan individuel que collectif. Je veux continuer à jouer ici », indique-t-il.

Notons qu’à 8 rencontres disputées dans la Ligue de Hockey Senior AAA du Québec, Jacob Graveline a trouvé le fond du filet à six occasions et fourni quatre assistances.

Côté collectif, les Bisons de Granby ont une fiche de 6 victoires, 3 défaites et une victoire en prolongation. Avec 12 points, ils occupent le 4e rang de la ligue qui compte sept équipes en 20212022. Côté robustesse, les Granbyens trônent au sommet du circuit avec 411 minutes de pénalités. Ils sont loin devant Louiseville et leur 280 minutes au cachot.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires