Une websérie pour l’humoriste Gabriel Archambault

Stéphane Lévesque
Collaboration spéciale

Une websérie pour l’humoriste Gabriel Archambault
Gabriel Archambault affectionne particulièrement le style de Bill Burr, Joe Cormier et Coco Béliveau. (Photo : (Photo: Gracieuseté))

CULTURE. Dans une volonté d’élargir son public, Gabriel Archambault lancera le 29 novembre une toute nouvelle websérie. Dans ce faux documentaire humoristique intitulé «L’enfant prodige de l’Estrie», l’artiste de 25 ans y prétend être une grande vedette qui a changé Granby. 

Par stéphane  Lévesque

«J’ai eu la chance de collaborer avec plusieurs personnalités de la région sur le projet, dont l’ex-maire Pascal Bonin, l’animateur et producteur à M105 Marlon Desmeules ainsi que plusieurs joueurs de la ligue d’improvisation la BUCK. C’est un beau projet qui met en scène des talents d’ici et qui a entièrement été tourné à Granby», explique celui qui brûlait les planches il n’y a pas si longtemps à l’école de théâtre de Martin Gougeon. 

 

«Tant au secondaire qu’au cégep, je ne manquais jamais une occasion d’être sur scène. Quand j’ai fait mon baccalauréat à l’UQAM en communication, j’ai arrêté un peu, mais la passion est vite revenue. Depuis, je participe à des soirées d’humour dès que j’ai l’occasion. J’ai fait un numéro à environ 70 occasions. Faire exploser une salle de rire, c’est le meilleur des feelings», souligne un Gabriel Archambault qui, sur la base de ses prestations devant public, est déterminé à faire de l’humour son travail.

 

Spectacles qui ont d’ailleurs été souvent captés et conservés par ses parents. «J’ai réalisé avec mon ami Jordan Choinière que nous avions tellement de vidéos à notre disposition. C’est de là qu’est partie l’idée d’un faux documentaire. On est plongé à fond dans cette folie. C’est Jordan le réalisateur. Il a étudié en cinéma», indique celui qui a profité de la pause involontaire dans le monde du spectacle reliée à la pandémie pour travailler sur des projets web.

«L’enfant prodige de l’Estrie » est notre première websérie, mais on vise à en produire d’autres. C’est une bonne façon de faire connaître ma carrière en humour et pour Jordan, ça le fait également connaître en tant que réalisateur. On vise à se démarquer avec des projets de qualité et trouver du financement auprès des institutions pour nos futures webséries», précise le proactif qui souhaite organiser des soirées d’humour à Granby.

 «Je travaille là-dessus en ce moment. Cela commencerait au début de 2022. Je suis à vérifier avec des bars et des salles» , révèle-t-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires