2012: une année de «lion» pour le Zoo

2012: une année de «lion» pour le Zoo
Joanne Lalumière et Mario Gariépy ont présenté le rapport annuel du Zoo de Granby.

Des surplus nets de 1,4 M$, près de 600 000 visiteurs estivaux et 180 naissances, l’année 2012 en a été une bonne pour le Zoo de Granby qui signe sa deuxième meilleure année en terme d’achalandage.

«C’est une autre belle année. Les années se suivent et se ressemblent au Zoo de Granby. On a eu un peu moins de visiteurs que l’an dernier, mais l’an dernier, on avait des nouveautés. Malgré tout, ce sont d’excellents résultats, une année de très bonne qualité», indique Mario Gariépy, président du conseil d’administration du Zoo de Granby. Au total, en 2012, le Jardin zoologique a accueilli 655 808 visiteurs, dont 599 065 en saison estivale.

Dame nature a aussi donné un sapré coup de main aux dirigeants du Zoo. «On a eu beaucoup de beau temps. Ça nous a aidés. Nous avons utilisé moins de stationnements incitatifs et moins de navettes ce qui a pour effet d’offrir une expérience améliorée avec moins de périodes de pointe. L’année 2012 a été au-dessus de nos prévisions budgétaires et d’achalandage», explique Joanne Lalumière, directrice générale au Zoo de Granby. L’an dernier, l’OSBL a accueilli un maximum de 13 000 personnes quotidiennement, contrairement à des pointes de 16 000 visiteurs les années précédentes.

Devenir une destination «wow»

L’an 2012 a été, pour le Zoo de Granby, une année de consolidation et de planification. «On a mis beaucoup d’emphase sur la planification stratégique. On a un plan solide et bien structuré qui compte quatre éléments», mentionne M. Gariépy.

La Jardin zoologique souhaite mettre de l’emphase sur sa collection animale, tant sur la recherche que la conservation. «C’est fondamental. On veut intensifier nos efforts dans le futur», ajoute Mario Gariépy.

Ce dernier exprime aussi le souhait de positionner le Zoo dans le marché. «On veut continuer à positionner notre organisation pour devenir une destination de plus d’un jour. Quand les gens quittent, ils disent qu’ils n’ont pas eu le temps de tout faire.» Mario Gariépy mise aussi sur le facteur «émerveillement». «On veut que les gens sortent d’ici en disant wow! On l’entend déjà, mais on souhaite orienter encore plus nos attractions, nos services et notre accueil en ce sens.»

30 M$ d’investissements

Le président du c.a. mentionne que la situation financière du Zoo de Granby va bien et est solide. «On génère juste assez d’argent pour soutenir nos investissements. On a des projets pour les 20 prochaines années. On souhaite augmenter notre rentabilité.»

Le Zoo compte d’ailleurs un plan d’investissement dans lequel sont inscrites toutes les immobilisations qui doivent voir le jour d’ici 2020. L’organisation projette y investir 30 M$. «Cela n’inclut pas le million qui est investi annuellement pour le maintien des actifs», note Joanne Lalumière.

L’an 2013 marque aussi le 60e anniversaire du Zoo de Granby. Aucune activité majeure ne serait en préparation, les festivités ont plutôt lieu au sein des départements. «On a déjà eu une activité à l’interne avec les employés, un cocktail. Chaque département va faire un clin d’œil. Ils intègrent le 60e dans leur quotidien», soutient Joanne Lalumière. Malgré tout, des nouveautés seront inaugurées cette année. La mini-ferme a été revampée et devrait accueillir de nouvelles espèces «domestiques exotiques», comme un âne de Poitou et une vache Galloway. La volière des loriquets et l’habitat des pandas roux seront aussi ouverts au public dès l’ouverture du Zoo le 25 mai. Le Bush australien sera quant à lui prêt pour 2014.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires