Arme et chasse illégales à Saint-Joachim

Arme et chasse illégales à Saint-Joachim
Une opération de surveillance réalisée conjointement par la Sûreté du Québec de la Haute-Yamaska et les agents de la faune a permis d’arrêter un quinquagénaire en possession d’une arme à feu non enregistrée alors qu’il était à bord d’un véhicule.

Une opération de surveillance réalisée conjointement par la Sûreté du Québec de la Haute-Yamaska et les agents de la faune a permis d’arrêter un quinquagénaire en possession d’une arme à feu non enregistrée alors qu’il était à bord d’un véhicule.

Le résident de 54 ans, de Saint-Joachim-de-Shefford, a été intercepté samedi soir lors d’un barrage. «Lors de l’interception du suspect, ce dernier a avoué qu’il s’était adonné à des activités de chasse au cours de la journée. L’arme à feu qu’il avait avec lui dans son véhicule n’était pas enregistrée et il ne possédait pas de permis l’autorisant à posséder des armes à feu», explique l’agente Aurélie Guindon, porte-parole de la Sûreté du Québec de l’Estrie.

L’homme devra faire face à une accusation en vertu de l’article 94 du Code criminel qui stipule que «quiconque occupe un véhicule automobile où il sait que se trouvent une arme à feu, une arme prohibée, une arme à autorisation restreinte, un dispositif prohibé autre qu’une réplique» commet une infraction.

Des accusations pénales en vertu de la Loi sur la faune pourraient également être portées.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires