Botter les préjugés grâce au football 

Photo de Abdennour Edjekouane
Par Abdennour Edjekouane
Botter les préjugés grâce au football 
De gauche à droite sur la photo: l'agent à la prévention, Marc Farand, le joueur et élève, Xavier Jodoin, l'entraineur, Rino Mazuruza, la directrice de l'école, Anne-Marie Ménard, le joueur et élève, Juan Patino ainsi que le directeur du service de police de Granby, Bruno Grondin. (Photo : GranbyExpress-Abdennour Edjekouane)

SPORTS.  Le Service de police de Granby, par l’entremise de son directeur Bruno Grondin, a décidé de parrainer le programme de football de l’école secondaire Joseph-Hermas Leclerc.

«L’objectif comme parrain, c’est de soutenir M. Rino (entraîneur de l’équipe), les responsables et la directrice. M. Rino a mon numéro de cellulaire, si jamais il arrive des problématiques avec les jeunes ou des difficultés (…). Pour moi, c’est important comme directeur et comme personne de s’assurer que ces jeunes-là terminent avec un secondaire 5 et qu’ils aient des passions», a déclaré M. Grondin, directeur de la Police de Granby et passionné de football depuis sa jeunesse.

Le directeur du service de police et Marc Farand, agent à la prévention et aux relations communautaires, ont rendu visite aux jeunes de l’équipe des Incroyables pour se présenter et spécifier leur apport dans le programme de parrainage. Le service ne le cache pas, ce programme vise également à montrer les agents de la paix sous un autre jour. «C’est pour que les jeunes ne voient pas juste l’uniforme, mais qu’ils voient aussi qu’on est des humains et des gens de cœur, et qu’on est prêt à les aider», a souligné M. Grondin. «On verra par la suite avec M. Rino qu’est-ce qui pourrait être fait dans le futur au niveau du soutien qu’on veut offrir», a souligné Bruno Grondin.

« C’est une grande fierté et je remercie M. Grondin de s’associer à nous pour ça. On est de plus en plus axé sur les partenariats pour nous aider dans toutes les sphères de nos jeunes à l’école (…). On veut tisser des liens et donner des ressources à nos jeunes dans la communauté. La prévention, c’est toujours un gage de réussite », a fait savoir Anne-Marie Ménard, directrice de l’école secondaire.

La palette de support sera variée du côté des accompagnateurs, que ce soit pour des problèmes de violence ou de comportement sur les réseaux sociaux, le service de police souhaite assurer une présence accrue sur le terrain. « On va être là concrètement sur le terrain pour supporter ces jeunes qui aspirent à des rêves et a des réussites. On va pouvoir les aider au jour le jour, que ce soit pour les élèves victimes d’intimidation ou qui tombent dans une dépendance. Peu importe, on est là pour aider et accompagner », a déclaré M. Farand. 

Ce programme de parrainage s’inscrit principalement dans la nouvelle vision stratégique du service de police, qui vise depuis quatre ans à être une « police de proximité », en étant notamment prêt des jeunes et en leur offrant des programmes de prévention.   

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires