Caisse Desjardins de Granby: un rapport annuel qui a de quoi susciter la confiance des investisseurs

Photo de Jimmy Lajoie-Boucher
Par Jimmy Lajoie-Boucher
Caisse Desjardins de Granby: un rapport annuel qui a de quoi susciter la confiance des investisseurs
La présidente de la Caisse de Granby-Haute-Yamaska, Lorraine Bédard, accompagnée du directeur général de la même succursale, Jacques Laurin. (Photo : ; GranbyExpress-Jimmy Lajoie-Boucher)

ACTUALITÉS. La présidente de la Caisse de Granby-Haute-Yamaska (CGHY), Lorraine Bédard, et le directeur général de cette même Institution, Jacques Laurin, se sont présentés avec enthousiasme, ainsi qu’une fierté qu’on ne cherchait guère à dissimuler, et pour cause. Le portefeuille de la succursale, à première vue, a de quoi rendre les concurrents vindicatifs.

 Effectivement, à l’antithèse de l’apocalypse financière que les acteurs du milieu nous laissent entrevoir, le rapport annuel de la CGHY a de quoi faire rêver tout un chacun en des temps plus glorieux, pour l’exprimer ainsi.

La Caisse du Carrefour de la coopération peut se targuer d’avoir maintenu une croissance, qu’à cela ne tienne, mais de surcroît, elle a su créer des profits grâce à des placements avisés, minimalisant par le fait même les risques inutiles dans le contexte économique actuel. Cette stratégie a ainsi permis un retour financier aux membres à hauteur de 5 709 000 $. 

Des chiffres et des actes

La CGHY gère des avoirs de 8 G$,  dont 4,8 G$ sont attribuables aux épargnes de leur clientèle. La succursale possède 406,9M$ en avoirs, dispersés dans le capital social (1,1 M$), les excédents à répartir (31,5 M$), le cumul des autres éléments du résultat global (7M$) et une réserve de 367,28 M$. Cela étant, l’institution financière a réussi ces prouesses économiques en grande partie grâce aux contributions de ses 70 000 membres, nul doute, mais aussi par un savoir-faire développé par l’équipe de Granby.

D’autant plus, l’expertise développée, susmentionnée, dans les bureaux de Granby, desservent les autres succursales de la MRC, ce qui ne manque pas de teinter le timbre de voix de M. Laurin d’une fierté justifiée lorsqu’il parle de cette expertise développée, mais tout de même camouflée par l’humilité en contraste avec une attitude ostensible, qui n’est pas toujours le signe d’une personne qui s’enorgueillit.

Le temps de se faire une beauté

Une année d’avancements manifestes, qui semble démontrer qu’on veut en finir avec cette pandémie et ses contraintes. Un sundae n’est pas un sundae sans la cerise, les locaux situés dans l’immeuble Le Carrefour font peau neuve. Le point, dont l’équipe de la Caisse de Granby tenait à souligner, est le transfert des guichets automatiques vers un autre local, pour accueillir à l’endroit actuel de ces derniers, un commerce spécifié en ce moment, mais que tout porte à croire qu’il pourrait s’agir d’un coin restaurant. 

Dans les faits, la vocation de ce nouvel emplacement serait de rendre l’expérience des travailleurs, bien sûr, mais aussi l’expérience des clients, plus conviviale. Par extension, la visée est aussi de rendre le centre Le Carrefour plus vivant et accueillant. Le projet accueillerait donc une entreprise privée. Or, aucun profit autre que les frais de location du local n’est envisagé pour cet aspect du projet.

Changement de mentalité?

Bien qu’une institution financière se doit de performer avec une perspective de croissance économique croissante, rien n’empêche de faire autrement. La présidente de la Caisse de Granby-Haute-Yamaska, Lorraine Bédard, semblait abonder dans le sens d’un changement du paradigme, connu de tous, qu’on parle de la Caisse, d’une banque. C’est-à-dire qu’elle a induit dans son allocution une couleur aux tendances « capitaliste social », ce qui tranche de la doctrine de « l’humain numérique », trop souvent pratiquée dans ce domaine.

« Notre engagement à enrichir les personnes de la communauté est très important à la Caisse. En 2021, la somme de 794 690 $ a été mise à la disposition du Fonds d’aide au développement de divers milieux et nous pouvons aussi constater, dans notre rapport pour l’année 2021, que la somme de 5 709 322 $ a été remise en ristournes aux membres. Pour nous, c’est une grande fierté d’avoir pu continuer à contribuer financièrement dans plusieurs secteurs, malgré la situation des deux dernières années que nous connaissons tous ».

Pour conclure, avec tous ces changements, vient aussi l’événement phare de la Caisse: l’Assemblée générale annuelle qui se tiendra ce soir, à 19 heures 30 au Palace, où l’élection de candidats qui briguent un poste au sein de l’organisme, aura aussi lieu. Vous pouvez d’ailleurs voter sur le  site Accès D, ainsi qu’y réserver vos places. Cinq de ces postes ont été comblés par acclamation, n’ayant pas d’opposant. La présidente, Mme Bédard, se présente d’ailleurs pour renouveler son mandat.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires