Centre de tri: cette fois sera-t-elle la bonne?

Par Ugo Giguere
Centre de tri: cette fois sera-t-elle la bonne?
La première cible du partenaire choisi sera de détourner 60% des matières résiduelles de l'enfouissement.

REVALORISATION. Des années après s’être fait couper l’herbe sous le pied par une loi spéciale, la MRC Haute-Yamaska croit bien être sur la bonne voie de réaliser son centre de tri et de traitement des matières résiduelles. L’organisme se prépare à lancer un appel de proposition et annonce maintenant une ouverture pour 2017.

L’appel de proposition vise à dénicher le partenaire privé qui va devoir concevoir, construire et exploiter durant 20 ans un centre de revalorisation des matières résiduelles. Celui-ci devra aussi déterminer la technologie qui permettra d’atteindre les cibles de réduction de 60% de matières enfouies.

Pascal Russell, préfet de la MRC Haute-Yamaska se réjouit de voir débloquer ce projet auquel les maires travaillent depuis tant d’années. «Le discours est unanime. Tout le monde est d’accord pour aller de l’avant et ce n’est qu’une question de temps avant d’annoncer la technologie qui sera retenue», a-t-il commenté.

Rappelons toutefois que le plan de gestion des matières résiduelles est très précis. La collecte à deux voies doit demeurer et la technologie doit inclure du compostage ou de la biométhanisation ou les deux.

Le partenaire privé devra aussi faire la preuve de l’efficacité de ses opérations et répondre à toutes les exigences de rendement afin d’obtenir la participation financière de la MRC.

Comme le partenaire privé assume la majorité des risques, la MRC exige des garanties bancaires de construction de 5 M$ et des garanties d’exploitation. Ces protections visent à éviter de se retrouver avec un éléphant blanc sur les bras.

Nouvel échéancier

Janvier 2015: dépôt des propositions

Printemps 2015: choix de l’exploitant

Été 2015: signature du contrat

Automne 2015: début de la construction

2017: début de l’exploitation

Estimation des coûts

45 M$ pour la construction

6,6 M$ par année pour l’exploitation

49$ de plus par porte pour les citoyens

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires