Chasse au cerf de Virginie: prudence près des zones urbaines

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Chasse au cerf de Virginie: prudence près des zones urbaines
Sur la photo, on aperçoit Claude Lemay, lieutenant à la Direction de la protection de la faune de l'Estrie-Montréal-Montérégie, et Daniel Tanguay, porte-parole du Service de police de Granby. (Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

SÉCURITÉ. Avec l’ouverture de la chasse à l’arme à feu pour le cerf de Virginie prévue pour ce samedi 3 novembre, le Service de police de Granby (SPG) et la Direction de la protection de la faune de l’Estrie-Montréal-Montérégie rappellent aux citoyens et aux chasseurs d’être vigilants.

D’ici le 18 novembre, les chasseurs armés de leur fusil vont être plus nombreux dans les bois de la zone 6 Nord qui comprend notamment le secteur de Granby (de la route 112 jusqu’à Acton Vale). Pour illustrer la conjoncture, le SPG et la Direction de la protection de la faune avaient convié les médias à un point de presse, hier après-midi, à l’angle du boulevard David-Bouchard et de la rue des Goélands; un secteur de la ville qui se trouve à proximité de la zone rurale et urbaine. Une occasion pour les deux organisations de rappeler les bonnes manières aux chasseurs et d’inciter les citoyens à alerter les autorités si le besoin se fait sentir.

«Pour les chasseurs, ça leur prend leur permis de chasse régulier et depuis deux ans, ça leur prend aussi leur permis RTLB (restriction de la taille légale des bois: le cerf mâle doit avoir trois pointes de 2,5 cm ou plus pour être abattu). Dans la zone 6 Nord et Sud, c’est le seul endroit où l’on doit avoir ce permis», a indiqué le Claude Lemay, lieutenant à la Direction de la protection de la faune de l’Estrie-Montréal-Montérégie.

Avec novembre vient la phase de reproduction chez le cerf de Virginie. Une période de l’année où l’on rapporte davantage d’accidents impliquant la bête et des véhicules. «Il va y avoir un peu plus de circulation pour ces animaux-là et ça augmente les risques d’accident près des routes», a expliqué M. Lemay.

«On demande aux gens de bien vouloir ralentir surtout avec le changement d’heure. Habituellement, on compte plus d’accidents avec le cerf de Virginie sur nos routes lors de cette période», a ajouté le porte-parole du SPG, Daniel Tanguay.

L’heure légale

Chasser à proximité d’un secteur résidentiel peut paraître risqué, voire dangereux pour le voisinage. Mais si le chasseur respecte les heures de chasse et la distance de 150 mètres de toute habitation, il est en droit de chasser.

«On peut chasser le cerf une demi-heure avant le lever et une demi-heure après le coucher du soleil», a laissé savoir le représentant de la Direction de la faune. En cas de doute, Claude Lemay recommande au public de communiquer en tout temps avec la ligne SOS Braconnage au 1-800-463-2191.

L’an dernier, seulement dans les secteurs de l’Estrie, de Montréal et de la Montérégie, 1300 constats ont été émis par les agents de la faune pour diverses infractions aux règlements. En temps de chasse, la possession illégale de cerfs et la chasse sans permis sont les principaux délits commis par les contrevenants.

La réglementation à Granby

«Il est interdit en tout temps, à toute personne d’utiliser une arme à feu, un fusil, une carabine, un arc ou une arbalète à l’intérieur du périmètre urbain de la Ville et à l’intérieur de tout parc et espace vert de la Ville notamment le Centre d’interprétation de la nature du lac Boivin. Aux fins du présent article, le mot «utiliser» comprend le simple fait d’avoir en sa possession, hors de son étui, une arme à feu, un fusil, un arc ou une arbalète (…). En période de chasse et à l’extérieur du périmètre urbain, l’utilisation d’une arme à feu, d’un fusil, d’une carabine, d’un arc ou d’une arbalète, pour la chasse d’un animal, est permise aux conditions suivantes: à plus de 150 mètres de tout bâtiment servant à loger des personnes et à plus de 60 mètres de l’emprise d’un chemin public.

Source: Ville de Granby

 

 

Partager cet article