Costco pense toujours à Granby

Photo de Abdennour Edjekouane
Par Abdennour Edjekouane
Costco pense toujours à Granby
«Il y a eu des recherches, des discussions et des analyses (...). Il y a eu des échanges d'informations pour essayer d'établir un budget et voir si les opérations sont disposées à aller de l'avant ou pas, mais on n'est pas en mesure de confirmer quoi que ce soit », indique le courtier immobilier.  (Photo : GettyImages)

AFFAIRES. AFFAIRE. Costco viendra, viendra pas dans la région ? La rumeur de l’arrivée de la célèbre bannière américaine véhiculée le printemps dernier après la publication d’un article paru dans Le Devoir persiste encore. Or, le marché de Granby intéresse toujours le géant du commerce de détail, a appris le GranbyExpress.

Des sites, dont l’érablière La Grillade à Saint-Alphonse-de-Granby et un autre site à l’intersection des routes 112 et 139, ont été analysés, mais aucune implantation n’a encore été confirmé par le détaillant. «Ce que je peux confirmer, c’est que Costco a toujours de l’intérêt envers Granby qui représente un beau marché. D’après moi, avec le site qu’ils ont ciblé dernièrement, il risque d’avoir une conclusion dans les prochains mois. Mais encore là, je ne saurais vous dire si c’est d’ordre positif ou négatif», mentionne Yves Maurais, courtier immobilier chez Intercom Services immobiliers et représentant officiel de Costco pour l’est du Québec.

Le site en question demeure encore inconnu, mais selon M. Maurais, Costco en serait à l’étape budgétaire pour définir les coûts de constructions, les taux d’intérêt ainsi que les coûts de préparation de site. «Oui, il y a eu des recherches, des discussions et des analyses (…). Il y a eu des échanges d’informations pour essayer d’établir un budget et voir si les opérations sont disposées à aller de l’avant ou pas, mais on n’est pas en mesure de confirmer quoi que ce soit », indique le courtier immobilier.

Alors que la rumeur de l’implantation d’un Costco ne semble jamais s’épuiser au fil des ans à Granby, le même phénomène peut être observé à Rimouski ou à Val-d’Or, qui, comme Granby, représentent des marchés intéressants et des régions potentiels quant à l’accueil d’une telle bannière. Cependant, selon M. Maurais, Costco ne regarde pas seulement au Québec présentement et procède généralement en surveillant les aléas du marché financier.

«Les grandes difficultés sont souvent reliées au coût de construction ou au coût de la réalisation du projet et selon les sites et les marchés. Costco analyse les sites dans une perspective globale, ils se font une liste de priorités, des fois Granby en fait partie, d’autres fois, elle descend peut-être dans la liste parce que d’autres marchés ou d’autres opportunités se présentent», indique le représentant de -Costco dans l’est du Québec.

«Si on dit qu’on est à l’étude, c’est parce que c’est sérieux et il y a des considérations. Mais il est trop tôt pour dire si on va de l’avant ou si ça retombe en bas de la liste des priorités. C’est Costco qui en fera l’annonce le moment venu», conclut Yves Maurais.

Contacté par le GranbyExpress, le vice-président au marketing chez Costco, Martin Groleau, n’a pas voulu s’avancer sur le sujet prétextant que l’entreprise ne commentait pas sur sa stratégie d’ouverture de nouveaux entrepôts.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires