De nouvelles astuces pour éloigner les bernaches

Par Ugo Giguere

Pour certains elles suscitent la curiosité et pour d’autres l’animosité, il est clair que les nombreuses bernaches qui occupent le parc Daniel-Johnson ne font pas l’unanimité. La Ville de Granby, elle, en a assez des fientes qui tapissent les abords du lac Boivin et a procédé à la mise en place de nouvelles astuces pour éloigner les gros oiseaux.

En séance extraordinaire, lundi soir, le conseil municipal a donné son aval à une dépense de 15 500$ pour procéder à l’installation de filets de deux pieds de hauteur tout le long de la berge du parc. Dans le document accompagnant la résolution, on peut lire que le filet sera installé sur une distance de 1,4km «à partir du pont flottant et jusqu’au bout du parc, en passant par le pavillon Roger-Bédard».

Au début de l’été, le service des travaux publics avait fait un essai en installant deux petites sections à des endroits stratégiques. «L’essai n’est pas concluant, car les bernaches réussissent à emprunter d’autres chemins au bout des filets», peut-on lire dans une note explicative remise aux médias.

En plus de ces barrières physiques, on souhaite aussi créer une barrière «psychologique» aux Branta canadensis. Des «effaroucheurs» seront installés près du lac. Il s’agit d’imitations d’oiseaux de proie conçues pour effrayer les bernaches.

«Il va être suspendu au bout d’un poteau d’environ 17 pieds, on fait des tests au garage municipal pour avoir les bonnes techniques de manœuvre», a précisé le directeur général Michel Pinault en séance publique.

GranbyExpress.com s’est rendu au parc Daniel-Johnson mardi après-midi et a pu observer l’«effaroucheur» en vol. Un oiseau fait de carton ou d’une matière légère, suspendu au bout d’un fil. Il ne semblait toutefois pas inquiéter les dizaines de bernaches qui flânaient quelques mètres plus loin derrière le pavillon Roger-Bédard.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires