Décès dans un boisé à Shefford, l’hypothermie en cause

Décès dans un boisé à Shefford, l’hypothermie en cause
Un sexagénaire granbyen qui avait fait l'objet d'intenses recherches après avoir été porté disparu sur une terre familiale à Shefford est mort de froid

CORONER. Un sexagénaire granbyen qui avait fait l’objet d’intenses recherches après avoir été porté disparu sur une terre familiale à Shefford est mort de froid, conclut le coroner Jacques Robinson, dans son rapport rendu public vendredi.

Le 11 décembre dernier, Guy Lamarche, âgé de 66 ans, s’est rendu dans le boisé situé à l’arrière de la résidence de sa fille afin de voir l’avancement des travaux effectués par deux bûcherons.

En début de soirée, sans nouvelles de l’homme, ses proches ont communiqué avec les policiers. Aussitôt des recherches ont été entreprises mettant entre autres à profit un maître-chien de la Sûreté du Québec et des membres de l’Unité d’urgence de la SQ.

L’homme ne fut retrouvé sans vie que le lendemain matin. L’examen externe pratiqué par le coroner révéla que le corps était gelé et que la victime présentait des fractures au niveau du visage, de la clavicule et du fémur, toutes du côté droit. «Il fut déterminé que M. Lamarche aurait reçu un arbre sur lui et par la suite, ne pouvant se libérer, il gela sur place en raison d’une température très froide durant la nuit», écrit, dans le succinct document, le coroner Jacques Robinson. Ce dernier conclut à une mort accidentelle.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires