Des ossements humains découverts au parc de la Yamaska

Des ossements humains découverts au parc de la Yamaska
Un technicien du service de l'identité judiciaire s'est présenté sur les lieux

ENQUÊTE. Des ossements humains ont été découverts par une dame, dimanche soir, au parc national de la Yamaska à Roxton Pond. Une enquête a été ouverte, mais il pourrait s’agir des restes d’une personne portée disparue.

La randonneuse a communiqué avec les services d’urgence, vers 19h00, dimanche, après avoir découvert ce qu’elle croyait être des ossements humains. «Un enquêteur et un technicien en scène de crime se sont rendus sur les lieux. Effectivement, il s’agit d’ossements», confirme la sergente Aurélie Guindon, porte-parole de la Sûreté du Québec de l’Estrie.

Une enquête a été ouverte par les policiers. «Certains éléments sur place nous laissent croire qu’il s’agit d’une personne portée disparue dont on craignait pour sa sécurité», poursuit la sergente Guindon. Cette dernière ne confirme toutefois pas l’identité.

Parmi les personnes récemment disparues dans la région, notons la disparition du Granbyen Jean-François St-Jean. Le sexagénaire avait été porté disparu par sa famille le 29 avril dernier. De nombreuses recherches avaient été effectuées dans la région, mais en vain.

GranbyExpress.com a tenté de joindre l’une des filles de M. St-Jean, qui s’était adressée aux médias par le passé, mais cette dernière n’a pas retourné notre appel.

De son côté, le porte-parole du Service de police de Granby, Guy Rousseau, indique que «cela fait partie des possibilités [que ce soit Jean-François St-Jean], mais on ne le confirme pas encore. C’est sous enquête.»

La sergente Aurélie Guindon précise qu’une continuité d’enquête aura lieu lundi au parc national de la Yamaska. Lundi avant-midi, un enquêteur et un technicien du Service de l’identité judiciaire de la SQ se sont présentés sur les lieux. Accompagnés de trois pompiers de Waterloo, ils se sont rendus sur place, via la piste cyclable la Campagnarde, au nord-ouest du chemin Ingram.

«Comme l’hypothèse tend à être un geste volontaire, nous ne donnerons pas d’autres détails par respect pour la famille», conclut la porte-parole.  

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires