Deux nouveaux programmes universitaires à Granby

Après l’arrivée d’un premier certificat de premier cycle en gestion des organisations à Granby en janvier 2012, voilà que l’Université Laval diversifie son offre en sol granbyen. Deux nouveaux programmes seront offerts dès l’automne prochain.

Un diplôme de premier cycle, soit le certificat sur mesure en gestion de projet (30 crédits) fera partie de l’offre universitaire granbyenne. Au cours de ce cursus, l’étudiant travaillera sur un projet provenant de son milieu de travail. En plus de devoir être titulaire d’un diplôme d’études collégiales (DEC) ou d’une expérience jugée équivalente, l’élève devra avoir la possibilité de participer à la réalisation d’un projet au sein de son entreprise à titre de membre de l’équipe ou de gestionnaire afin d’être admis. 

Une maîtrise en développement des organisations (45 crédits) sera aussi offerte. «[Elle] vise à vous aider à cerner adéquatement votre organisation ainsi qu’à comprendre et développer les compétences inhérentes à votre rôle», peut-on lire dans le descriptif du programme disponible sur le site Web de l’Université Laval.

Toujours selon ce document, l’étudiant-gestionnaire doit posséder un baccalauréat (ou 60 crédits universitaires jumelés à une expérience de travail), occuper un poste de gestion et avoir un minimum de deux ans d’expérience à titre de cadre. «Ce qui est intéressant avec cette maîtrise, c’est que les candidats peuvent faire le micro-programme (15 crédits), faire le D.E.S.S (30 crédits) ou la maîtrise complète (45 crédits). Ils peuvent y aller par petit bout, c’est sécurisant. Même s’ils arrêtent, ils ont un diplôme», explique Marie-Julie Fortin, conseillère en développement de la formation continue à l’Université Laval.

«Ces deux programmes s’adressent à des gestionnaires qui sont déjà dans l’action. Le format du programme fait en sorte qu’il y a beaucoup de discussions qui sont rattachées à la réalité du terrain. De plus, la préparation et les travaux réalisés sont applicables sur le terrain», indique Alain Thibault, directeur adjoint à la direction des études et responsable du Centre de services aux entreprises et de la fondation. Une trentaine de places sont ouvertes pour chacun des programmes. «Dans le milieu, ça fait un bout de temps que c’est demandé. C’est une formule plus souple qui a pour avantage d’être appliquée rapidement à la réalité», enchaîne M. Thibault.

Les deux programmes sont offerts selon un mode hybride qui facilite la conciliation travail-famille-études. Au lieu du traditionnel 45 heures de formation par cours, la formule hybride ne requiert habituellement qu’une seule présence en classe par mois. Travaux et lecture complètent généralement la formation.

Une balade bien amorcée

«C’est un premier pas d’une marche que l’on prend ensemble», avait lancé en novembre 2011, Guy Mineau, le directeur général de la formation continue de l’Université Laval de l’époque. Cette balade entre le Granby et l’Université Laval est bel et bien amorcée. «Pour nous, c’est un deuxième pas», indique le directeur général du Cégep Granby – Haute-Yamaska, Sylvain Lambert. Notons d’ailleurs que le Cégep prête gracieusement ces locaux à l’institution d’enseignement basée à Québec.

Ce dernier ne cache pas qu’il souhaite augmenter l’offre de service universitaire dans la région. «On le fait pour la communauté. On veut structurer davantage, surtout si on devient un campus. On veut développer davantage l’offre universitaire. Tranquillement, on s’installe. Si ce n’est pas nous qui le faisons, je ne sais pas qui le ferait», ajoute Sylvain Lambert. Le Cégep est aussi associé à la TELUQ. Depuis le lancement du certificat en gestion des organisations à Granby, trois cohortes ont vu le jour. L’Université Laval ne prévoit pas ouvrir un quatrième groupe sous peu. «Trois cohortes actives, c’est déjà beaucoup! Il y a un bassin de capacité à respecter aussi», note Marie-Julie Fortin.

Deux séances d’information sont prévues le 25 avril au CSE – Services aux entreprises (385, rue Principale, local P-105, Granby). Les personnes intéressées par le certificat en gestion de projet sont invitées de 18h30 à 19h30, tandis que la rencontre pour la maîtrise en développement des organisations se tiendra de 19h45 à 20h45.

La date limite pour déposer une demande d’admission est fixée au 7 juin. «C’est la date limite suggérée si le candidat souhaite s’assurer d’avoir une place dans les groupes. Les personnes intéressées peuvent donc quand même transmettre leur demande après cette date», conclut Mme Fortin.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires