Fin de la récré sur les pistes cyclables

Fin de la récré sur les pistes cyclables
Les cyclomoteurs électriques

MESURES. La cloche annonçant la fin de la récréation sur les pistes cyclables de la Haute-Yamaska a sonné. Les autorités ont annoncé, lundi, que la période de sensibilisation faisait maintenant place à la répression. Les usagers des 91 kilomètres de pistes cyclables devront respecter les règles, sans quoi ils s’exposent à un constat d’infraction.

«Depuis 2005, on travaille à sensibiliser les usagers qui utilisent le parcours cyclable, mais ce ne fut pas la bonne manière. Cette année, les élus sont unanimes: ceux qui ne respectent pas la règlementation recevront un constat d’infraction», indique Pascal Russell, président de la Corporation d’aménagement récréotouristique de la Haute-Yamaska (CARTHY).

La présence de chien(s), de vélo électrique de plus de 500 watts (et 30 kilos) et de tout autre véhicule ne sera plus tolérée. «Les cyclomoteurs à batterie ne seront plus admis. C’est trop gros! Même s’ils sont à batteries et même s’ils n’atteignent pas de grosse vitesse, on n’en veut plus!», poursuit M. Russell. Une collision entre un piéton ou un cycliste et ce bolide pourrait causer des blessures.

En outre, VTT, motocross, cyclomoteurs et motos ne doivent plus se trouver sur les tronçons cyclables, sous peine d’amendes. Et les policiers utiliseront des équipements adéquats pour les chasser de là. «On ne peut pas pourchasser une Harley [Davidson] à vélo. On va patrouiller avec les bons outils. On aura des patrouilles à VTT à basse vitesse», précise le lieutenant Jocelyn Desrochers, directeur du poste de la Sûreté du Québec de la Haute-Yamaska. Au moins deux Harley Davidson ont été aperçues sur les pistes cyclables par le passé…

Patrouilles

«Au fil des ans, les partenaires ont fait des améliorations aux pistes cyclables, comme donner un accès sécuritaire aux véhicules d’urgence et le balisage des pistes. Au début du mois de juin, les partenaires se sont rencontrés pour parler de sensibilisation et de prévention. Ils se sont entendus pour une application rigoureuse de la règlementation de la MRC et des règlementations municipales», explique le capitaine Benoit Desautels du Service de police de la Ville de Granby.

Cette initiative se traduira par la présence des policiers à vélo, de la patrouille verte et des ambassadeurs du CARTHY. «Il va y avoir une présence quotidienne à Granby. Les soirs et les week-ends, les policiers à vélo et en autopatrouille vont porter une attention particulière à la problématique des feux aux abords des pistes. On veut passer un message clair aux utilisateurs. On a de belles pistes et on invite les usagers à les utiliser selon les règles», poursuit le capitaine Desautels.

Cette démarche s’inscrit dans la volonté, pour les élus, que les pistes cyclables de la Haute-Yamaska conservent leur signature et soient reconnues comme étant sécuritaires. «Comme disait Pierre Bellefleur, un ancien maire de Bromont, on va être reconnu comme la Mecque du vélo et on se donne les outils pour y parvenir», note Pascal Russell.

Cinq opérations d’information, de concert avec la Société de l’assurance automobile, seront tenues le 30 juin ainsi que les 19-20 et 26-27 juillet.

Ce qui sera toléré sur les pistes cyclables

Les bicyclettes

Les vélos électriques (- de 500 watts et – de 30 kg)

Les patins à roues alignées

Les fauteuils roulants

Les piétons

Les trottinettes

Les planches à roulettes (nouveau de cette année)

Ce qui est interdit sur les pistes cyclables

Les animaux (chiens, chevaux, etc.)

Les véhicules tout-terrains (VTT)

Les motos et cyclomoteurs (scooters)

Les cyclomoteurs électriques (+ de 500 watts et + de 30 kg)

Les voiturettes de golf

75$

Le montant de l’amende (à cela s’ajoutent les frais usuels) qu’un contrevenant se verra remettre.

355 000

Le nombre de passages qui a été enregistré durant la saison 2013 sur les pistes cyclables de la région.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires