Garderies subventionnées: une place pour tous, promet François Bonnardel

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Garderies subventionnées: une place pour tous, promet François Bonnardel
"Pour moi et pour nous, chaque enfant aura une place à Granby dans les quatre prochaines années", a lancé le député sortant de Granby, François Bonnardel. (Photo : (Photo: GranbyExpress-Éric Patenaude))

ÉLECTIONS PROVINCIALES. ÉLECTIONS PROVINCIALES. Pour son dernier thème local de la présente campagne, François Bonnardel, de la Coalition avenir Québec (CAQ), a dévoilé ses engagements en matière de famille. Le candidat dans Granby s’est engagé à livrer 300 nouvelles places en garderie subventionnée pour sa communauté s’il est élu. 

En point de presse, le candidat caquiste a réitéré les intentions de son parti de vouloir convertir des places du réseau des garderies privées non subventionnées en garderies subventionnées à un coût quotidien de 8,80 $. Une promesse de la CAQ chiffrée à 1,4 G$ sur cinq ans. 

«Pour moi et pour nous, chaque enfant aura une place à Granby dans les quatre prochaines années», a lancé le député sortant de Granby.

Ces nouvelles places promises par François Bonnardel viendront s’ajouter aux 304 places (en milieu subventionné) accordées ces dernières années à des installations granbyennes. Selon le porte-parole local de la CAQ, ces places à contribution réduite devraient suffire aux demandes actuelles du moins pour le moment.

«Avec ces 300 nouvelles places subventionnées, on va répondre à la demande. Comme la population de Granby augmente, il se peut qu’à la fin de 2022, la demande soit de 50 ou 100 places additionnelles. On va avoir des demandes additionnelles, c’est indéniable.»

La main-d’oeuvre

Tout comme dans le secteur de la santé, le gouvernement Legault a revu les conditions salariales des travailleurs et des travailleuses du réseau des garderies afin de contrer leur exode (hausse de 31 % du salaire des responsables de milieu familial, augmentation du salaire de 18 % des éducatrices). 

«Pour nous, de bonifier le salaire de ces éducatrices et de ces responsables, c’était important pour assurer une rétention des employés dans ces milieux», a mentionné François Bonnardel.

Selon le candidat caquiste, l’attractivité du secteur de la petite enfance passe aussi par la formation des futurs éducateurs et des futures éducatrices. Sous un prochain gouvernement de la CAQ, une bourse incitative de 9000 $ serait offerte aux diplômés à la suite de leur obtention de leur diplôme d’études collégiales, a-t-il promis.

«Les objectifs sont ambitieux et importants, mais ils doivent répondre aux besoins des familles de Granby. Je suis fier d’avoir pu obtenir 304 nouvelles places à Granby, mais le travail continu.»

Quant au modus operandi pour décrocher de nouvelles places, François Bonnardel s’est réjoui de voir que le ministère des Familles avait réussi à réduire le délai des appels de projets de dix mois à 55 jours, a-t-il pris soin de glisser lors de son adresse aux médias. «C’est un gain considérable en termes d’administration pour faire bénéficier ces nouvelles places aux familles.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires