Golf St-Césaire: en attente d’un règlement d’indemnité

Golf St-Césaire: en attente d’un règlement d’indemnité
Toujours en attente de l’indemnité de l’assurance

La Ville de Saint-Césaire attend toujours de connaître l’indemnité qui lui sera versée par son assureur à la suite de l’incendie qui a réduit en cendres le chalet du Golf de Saint-Césaire en novembre dernier. Cette somme d’argent étant toujours inconnue, la Ville ne peut aller de l’avant avec son projet de reconstruction.

«Le problème que l’on a, c’est que l’on ne connaît pas le montant qui sera versé par l’assurance. On ne peut donc pas se lancer dans un projet sans avoir une idée de l’ordre de grandeur», indique Bertrand Déry, directeur général de la Ville de Saint-Césaire.

Malgré cet obstacle, les élus, réunis en séance extraordinaire le 14 janvier dernier, ont résolu d’octroyer le contrat pour les services professionnels d’architecture et d’ingénierie à la firme Charron Architecte, basée à Rivière-du-Loup. L’entente s’élève à 107 277$, plus les taxes applicables. Sept autres firmes avaient soumissionné à cet appel d’offres public lancé le 3 décembre dernier.

Ouvert cet été

Dans le contrat, M. Déry affirme que la Ville a laissé un délai assez long pour ne pas avoir à relancer un appel d’offres à ce sujet advenant une indemnisation qui se ferait attendre. Saint-Césaire devrait cependant être rapidement fixée, croit le directeur général. «On ne veut pas ouvrir un nouveau club de golf le 31 décembre prochain», lance M. Déry.

Ce dernier assure que la cible est d’ouvrir le chalet pour l’été prochain. «Ce qui retarde le projet, c’est la méconnaissance du montant d’argent que l’assureur va nous remettre.» Bertrand Déry indique aussi que cette facette pourrait avoir un impact sur le type de structure à construire. «On a en tête un profil de construction, mais faudra voir si on peut le construire ainsi. Aussitôt qu’on connaîtra le montant, nous allons rencontrer les architectes», précise-t-il.

Évalué à 3M $

D’après le document d’appel d’offres initial disponible sur le Service électronique d’appels d’offres, le projet de reconstruction est chiffré à 2,5M $. Ce montant inclut les coûts de construction, les honoraires professionnels, les taxes et les imprévus.

En entrevue au début du mois de décembre, Martin Ducharme, le directeur général du Golf de Saint-Césaire évaluait à la hausse cette estimation. «L’ancienne bâtisse était évaluée à 2,8M $. Avec l’équipement, on parle d’un projet de plus de 3M $», indiquait-il.

Rappelons que le 4 novembre dernier, le chalet du Golf de Saint-Césaire a été la proie des flammes. À l’arrivée des pompiers, une forte fumée se dégageait du toit et les flammes faisaient rage sous l’épais toit de tôle. Les sapeurs de Rougemont et de Marieville sont venus prêter main-forte à leurs collègues de Saint-Césaire. Une quarantaine de pompiers ont pris part au combat. Un trouble électrique pourrait expliquer l’important brasier. Personne n’avait été blessé dans l’incendie.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires