Granby nomme un parc en l’honneur de l’ancien conseiller Edmond Leduc

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Granby nomme un parc en l’honneur de l’ancien conseiller Edmond Leduc
C'est en présence de plusieurs membres de la famille Leduc qu'a eu lieu, ce jeudi avant-midi, la cérémonie officielle confirmant la nouvelle dénomination du parc situé à l'angle du boulevard Leclerc Est et de la rue Saint-Michel. (Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

MUNICIPAL. Père de onze enfants, enseignant à l’école des Arts et métier et aux écoles secondaires Sacré-Coeur et J.-H.-Leclerc, de 1952 à 1988, chanteur avec les Petits chanteurs de Granby et la Chorale Notre-Dame et conseiller municipal de 1979 à 1993. Le Granbyen Edmond Leduc aura marqué à sa façon sa communauté avec ses innombrables implications. Pour souligner les accomplissements de l’homme décédé en janvier 2010 à l’âge de 81 ans, la Ville lui rend hommage en nommant un parc à son nom.

C’est en présence de plusieurs membres de la famille Leduc qu’a eu lieu, ce jeudi avant-midi, la cérémonie officielle confirmant la nouvelle dénomination du parc situé à l’angle du boulevard Leclerc Est et de la rue Saint-Michel.

«On sait que M. Leduc a laissé sa marque au sein de la communauté granbyenne. Sa ville, il l’aimait profondément et il a contribué en s’investissant dans divers dossiers à améliorer la qualité des citoyens et des citoyennes. Par ses réalisations, son engagement et son implication, il allait de soi pour le conseil municipal que nous devions honorer sa mémoire», a exprimé la mairesse de Granby, Julie Bourdon.

Élu une première fois dans le quartier 4 (aujourd’hui nommé district 2) lors d’une élection partielle en 1979, Edmond Leduc restera impliqué en politique municipale durant 14 ans. Au cours de son passage à l’hôtel de ville, le Granbyen s’est investi notamment dans plusieurs dossiers d’importance: la sécurité publique, les parcs, les travaux publics, la bibliothèque, le Palace, les usines de filtration et l’environnement. Sa réputation a d’ailleurs outrepassé les frontières granbyennes alors qu’il a été appelé à se rendre à Paris pour animer un panel sur le crime organisé.

«Vous êtes tous présents aujourd’hui et ça me fait extrêmement plaisir. Merci beaucoup d’être là», a mentionné l’épouse du défunt Edmond Leduc, Mme Aline Côté Leduc.

Son fils, François, a tenu à rappeler le rôle de sa mère qui a toujours soutenu son mari et le père de ses enfants à travers ses mille et une implications.

«Oui, il y a mon père, mais je veux rendre hommage à ma mère. Quand on lisait le CV de mon père, s’il avait été ici, il aurait dit: c’est grâce à mother. C’est vrai. Il était excessivement occupé par son travail d’enseignant de jour et même de soir, il avait les pratiques de chant et les concerts avec les Petits chanteurs, faisait partie de la Chorale Notre-Dame (…). Heureusement qu’il avait ma mère. S’il y a quelqu’un qui mérite beaucoup, oui, il y a mon père ça va de soi, mais ma mère en a fait énormément surtout avec la tribu qu’elle avait.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires