Granby sonne le glas du Loufoque et de la Grande Dégelée

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Granby sonne le glas du Loufoque et de la Grande Dégelée
Après trois éditions présentées au centre-ville, le festival Le Loufoque ne sera pas de retour en 2023. (Photo : (Photo: GranbyExpress-archives))

MUNICIPAL. Coup de tonnerre dans le monde de l’événementiel à Granby et chez Vie culturelle et communautaire Granby (VCCG). Le festival Le Loufoque et la Grande Dégelée tirent déjà leur révérence. Les fonds publics attitrés à ces deux manifestations populaires serviront plus tôt à animer davantage le centre-ville et la rue Principale, a décidé le conseil municipal par voie de résolution, hier soir.

L’annonce de la redéfinition des mandats chez VCCG a eu l’effet d’une douche d’eau froide pour quelques-uns des membres du personnel et du conseil d’administration présents à l’hôtel de ville qui ont appris la nouvelle de la bouche même de la mairesse Julie Bourdon lors de la séance publique.

«Pour le Loufoque, je ne comprends pas. Je ne comprends pas non plus le fait qu’on n’aura plus l’occasion d’aller découvrir nos parcs comme on a fait depuis quelques années pendant l’été (…). Je pense que vous êtes à côté. Je ne sais pas la raison pour laquelle vous avez fait ça, mais je trouve ça très désolant pour l’organisme Vie culturelle et communautaire», a plaidé le vice-président du conseil d’administration de VCCG, Pierre-Albert Morin.

«Il y a deux personnes d’entre vous (le conseil municipal) qui siègent avec nous et qui sont là à toutes nos rencontres. Au dernier c.a., ces personnes présentes n’ont pas parlé de ça. Ça aurait été intéressant qu’on le sache, nous, les gens du c.a. (de VCCG) et qu’on ne le sache pas à la dernière minute», a manifesté M. Morin lors de la 2e période de questions.

En plus du Loufoque et de la Grande Dégelée, VCCG se voit également retirer l’organisation de la Fête des voisins. Ce mandat est désormais dans la cour du Service des loisirs, de la culture et du développement social. La réorganisation touche aussi la tenue de la Fête nationale qui sera limitée à une seule journée (le 24 juin). Quant aux spectacles des Rendez-vous culturels présentés dans les parcs durant la saison estivale, ces derniers écopent à leur tour. Dès 2023, le parc Victoria (le dimanche) et la place Jean-Lapierre (le jeudi) prendront le relais avec la présentation de spectacles mettant en vedette des artistes granbyens. Finalement, la Ville limitera les animations et les activités à deux événements par semaine à la Place du Marché.

En contrepartie, VCCG bénéficiera d’une enveloppe de 115 000 $ pour un mandat d’animation estivale en continu au centre-ville. Pour combler l’abandon de la Grande Dégelée, la Ville offrira de l’animation ponctuelle au parc Daniel-Johnson, au parc Terry-Fox de même qu’aux patinoires extérieures par l’entremise de Granby Multi-Sports.

«L’objectif, c’est de consolider certains événements. Il ne faut pas se le cacher: on a un nouveau centre-ville et il faut l’animer et le mettre en valeur. C’est l’orientation sur laquelle voulait travailler le conseil», a défendu la mairesse Julie Bourdon.

Une surprise

Pour VCCG, cette réorganisation décrétée par la Ville frappe comme une tonne de briques. 

«Pour le Loufoque, c’est difficile à comprendre. On l’a fait trois fois dans les quatre dernières années, on a eu une pandémie, le passeport vaccinal a été appliqué la veille du Loufoque l’an passé et malgré ça, l’événement a connu un beau succès. On avait de supers bons commentaires de la part de la population et des artistes qui viennent. Et là, on se le fait retirer sans trop d’explications sinon qu’on souhaite animer le centre-ville», a déclaré la directrice générale de VCCG, Valérie Brodeur.

«Ce qui a été démontré, c’est qu’il y a vraiment une amélioration à faire au niveau des communications en ce qui a trait aux événements de la ville», a pour sa part ajouté le coordonnateur aux événements chez VCCG, Jean-Olivier Grégoire-Fillion. «La résolution passe sans même nous poser des questions sur l’événement. On  est en train de fermer les livres et à dresser notre bilan et au final, ils (élus) n’en ont pas besoin, car leur décision est déjà prise.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires