Granby toujours en très bonne forme industrielle

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Granby toujours en très bonne forme industrielle
La présidence et la direction de Granby Industriel a dévoilé, ce mercredi, les faits saillants de la dernière année économique à Granby et dans la région de la Haute-Yamaska. (Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

ÉCONOMIE. Les industriels granbyens ont fermé les livres avec d’excellents chiffres au chapitre des investissements en 2021. Sur les 270 entreprises manufacturières recensées, 189 d’entre elles ont investi 180,5 M$ au cours de la dernière année. Une hausse de près de 50 % comparativement à 2020, selon la dernière enquête de Granby Industriel présentée cet avant-midi.

Malgré les impondérables liés à la pandémie et à la crise de la main-d’oeuvre, l’économie de la région de Granby tire encore très bien son épingle du jeu. Les investissements à Granby pour la dernière année se sont chiffrés à 180 418 567 $ et de 192 595 963 $ pour la Haute-Yamaska, indique-t-on dans le bilan remis aux représentants des médias. Seulement l’an dernier, sept nouvelles bâtisses industrielles ont été érigées sur le territoire de la ville de Granby. Une croissance qui devrait se poursuivre en 2022 puisque neuf nouvelles constructions sont attendues dans les prochains mois, a-t-on fait savoir du côté de Granby Industriel.

En parcourant le rapport annuel de Granby Industriel, on remarque également que la palme des engagements financiers en Haute-Yamaska revient au secteur de la transformation alimentaire avec des investissements de près de 39 M$.

Bien que les défis de la main-d’oeuvre demeurent, le nombre moyen d’emplois (permanent) et le nombre maximum d’emplois (saisonniers ou temporaires) sont restés stables en 2021. Pour le secteur de Granby, on dénombre notamment un peu plus de 8350 travailleurs qui oeuvrent en industrie, selon l’enquête de Granby Industriel.

« L’enjeu de la main-d’oeuvre a été compensé par des investissements dans les équipements, en formation et  innovation et surtout dans le virage vers le numérique. On s’entend qu’au niveau de l’industriel, le manque de personnel oblige à se tourner vers la robotisation et à acheter des équipements plus adéquats pour pouvoir livrer la marchandise (….). On est vraiment dans le tournant 4.0. On est rendu-là. La solution, c’est d’aller dans le numérique », a laissé entendre le coprésident de Granby Industriel, Alain Lacasse.

Plus de détails à venir…

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires