Groupe Lacasse met la main sur Chaises Sylco

Par Caroline Boisclair

Bonne nouvelle pour la région: Groupe Lacasse a mis la main sur Chaises Sylco, qui inclut Arold Contrat, située à un jet de pierres de ses installations à Saint-Pie. Du coup, elle y transfèrera la fabrication et l’assemblage des chaises de son entreprise United Chairs, située aux États-Unis. Une acquisition stratégique qui créera plusieurs emplois et qui sera suivie de nombreuses alliances, puisque Groupe Lacasse souhaite que Saint-Pie redevienne la capitale du meuble qu’elle était autrefois.

Présentement, les produits United Chairs sont fabriqués à Bruce, au Mississippi. Un bail de location est mis en place pour les deux prochaines années pour les deux bâtiments de Chaises Sylco, situés rue Saint-Pierre, à Saint-Pie, d’une superficie totalisant environ 40 000 pieds carrés, a indiqué Sylvain Garneau, chef de la direction du Groupe Lacasse et président du conseil pour le groupe d’investisseurs, lors d’une conférence de presse mercredi matin.

«La proximité va engendrer de nombreux avantages», plaide M. Garneau.

L’achat de Chaises Sylco, qui appartenait à Sylvain Lacasse, neveu de Guy Lacasse, fondateur de Groupe Lacasse, le fabricant de meubles de Saint-Pie devient du coup propriétaire des produits vendus sous la marque Arold Contrat.

L’entreprise pourra ainsi commercialiser une nouvelle gamme de fauteuils rembourrés qui faisait défaut à son offre de produits jusqu’à maintenant, tant dans les aires commerciales que les aires publiques et les espaces de détente.

La valeur de la transaction demeure confidentielle.

«On reconstruit ce qu’on a perdu»

Groupe Lacasse prévoit une forte croissance des ventes de fauteuils rembourrés en raison de son impressionnant réseau de distribution en Amérique du Nord.

Selon Sylvain Garneau, le nombre d’employés de Chaises Sylco pourrait grimper à plus de 70 employés à la fin de 2014 si la marque Arold connaît un engouement aux États-Unis.

Actuellement, Groupe Lacasse embauche plus de 400 personnes, en raison de l’important contrat de 3,4M$ qu’il a décroché pour la fourniture de l’ameublement du futur Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CRCHUM), en mars dernier.

«On a de nouveaux produits qu’on veut introduire. Nous avons beaucoup de joueurs, donc beaucoup de possibilités. Ici (à Saint-Pie), ça va devenir le site d’assemblage pour tous les nouveaux produits», souligne-t-il.

«C’est le début. La compagnie va progresser, et on va regarder encore dans l’avenir pour d’autres acquisitions. On est comme dans le passé : ambitieux !», a lancé Guy Lacasse, qui a fondé l’entreprise dans le garage familial en 1956.

«On veut refaire de Saint-Pie la capitale du meuble. On a perdu beaucoup d’emplois, et là, on reconstruit ce qu’on a perdu. J’en suis très fier !»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires