Incendie criminel à Granby

Incendie criminel à Granby

ENQUÊTE. Un incendie qui a pris naissance dans une chambre d’un appartement aurait été allumé par une main criminelle. Le Service de police de Granby a ouvert une enquête.

Une vingtaine de pompiers du Service des incendies de Granby ont été appelés à intervenir, vers 22h40, vendredi soir, sur la rue Gilles-Vigneault. «Il y avait de la fumée à l’intérieur lorsque les pompiers sont entrés», indique Pierre Lacombe, directeur du Service des incendies de Granby.

Les sapeurs ont circonscrit le brasier à son lieu d’origine: une chambre située dans un appartement du rez-de-chaussée. Le feu a rapidement été maîtrisé par les pompiers, précise le directeur Lacombe.

Les dommages à l’appartement sont évalués à 40 000$. Si les locataires de l’immeuble de douze logements ont dû être évacués, personne n’a été blessé.   

Quant à la cause, elle semblait suspecte. Les pompiers ont donc transféré leur enquête aux policiers. «Si au départ l’origine était suspecte, nous confirmons maintenant qu’il s’agit d’un incendie criminel», indique l’agent Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de Granby. Au moment d’écrire ces lignes, aucune arrestation n’avait été effectuée.

Le 12 juin dernier, un incendie avait également mobilisé une vingtaine de pompiers au milieu de l’après-midi. Les flammes avaient été contenues dans une chambre d’un appartement du troisième étage.

À ce moment, la cause de l’incendie s’était avérée accidentelle. Considérant les récents événements, «ça va faire partie des liens à étudier durant [la présente] enquête», souligne l’agent Rousseau.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires