Incendie suspect dans un triplex à Roxton Pond

La transformation de cannabis pourrait être à l’origine d’un incendie qui a causé de lourds dommages à un triplex de la rue Bullock à Roxton Pond, mercredi midi. Une trentaine de sapeurs ont combattu ce brasier qui est maintenant sous enquête de la Sûreté du Québec.

Le brasier a pris naissance peu avant 11h15. À l’arrivée des pompiers, des flammes et de la fumée étaient apparentes. «Le feu s’est propagé du garage au bâtiment par les murs et ensuite à la toiture», explique Philippe Brasseur, directeur du Service de sécurité incendie de Roxton Pond/Ste-Cécile-de-Milton. Les sapeurs ont aussitôt déployé une attaque offensive. «Ils ont réussi à restreindre les flammes», enchaîne M. Brasseur. La propagation avec un garage situé à proximité a aussi été évitée.

Les différentes stratégies employées par les sapeurs ont permis d’épargner des flammes la moitié du bâtiment centenaire. Seuls quelques dommages par la fumée et l’eau ont été enregistrés dans cette partie. L’autre segment, toutefois, a été lourdement endommagé. Près de 30 pompiers de Roxton Pond/Sainte-Cécile-de-Milton, de Saint-Valérien-de-Milton et de Granby sont intervenus sur les lieux.

L’enquête pour déterminer les causes et circonstances a été transférée à la Sûreté du Québec. «Certains éléments sur la scène laissent croire que de la transformation de cannabis pourrait être à l’origine de l’incendie», explique Aurélie Guindon, porte-parole de la Sûreté du Québec de l’Estrie. Un technicien en scène d’incendie doit expertiser les lieux.

«C’est sûr, je vais rebâtir»

Sylvain Witty, propriétaire de l’immeuble depuis 23 ans, regardait tristement son triplex partir en fumée. «Un de mes locataires m’a appelé pour me dire qu’il y avait un feu et que l’évacuation était faite», raconte-t-il. L’homme, qui était à son travail à Saint-Valérien-de-Milton, a aussitôt pris la route pour Roxton Pond. Il se console que ses locataires n’aient pas subi de blessures.

Les résidents ont eu le temps de sortir deux véhicules du stationnement. La voiture qui se trouvait dans le garage n’a pas subi le même sort et a été rongée par les flammes. M. Witty estime à environ 200 000$ la valeur du triplex. À cela, il ajoute la valeur du contenu des logements.

«J’ai travaillé dedans tous les mois depuis 23 ans», dit-il en soulignant avoir fraîchement rénové l’une des salles de bain d’un logement.

S’il est encore tôt pour l’avenir, il ne faisait aucun doute pour lui qu’il va rebâtir son bâtiment.   

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires