Inondations: Bromont prend les grands moyens

En septembre dernier, de nombreux citoyens ont interpellé la Ville de Bromont, excédés par les impacts de quatre épisodes d’inondations en cinq mois. Lors d’une assemblée d’information tenue lundi dernier, à l’hôtel de ville, l’administration municipale a présenté les grandes lignes de son plan d’action afin de faciliter l’écoulement des eaux de surface et de régulariser les niveaux d’eau en cas de sécheresse.

 

Les quatre inondations ont coûté aux contribuables près de 400 000 $. Les fortes pluies des 21 et 22 juillet ont, à elles seules, engendré 98 réclamations et des dommages d’environ 250 000 $. D’autres ravages ont été provoqués par les inondations à la fin avril, à la fin août (Irene) et au début septembre (Lee).

 

Le secteur résidentiel Parcours du Vieux Village a été particulièrement affecté par les précipitations abondantes durant l’été, alors que le système d’écoulement des eaux pluviales était saturé.

 

«Nous investirons, d’ici les prochains mois, un montant de 550 000 $ afin d’améliorer la situation. Divers travaux et études, amorcés en 2006, se poursuivront afin de régler tous ces problèmes. C’est un dossier prioritaire pour la Ville», a annoncé la mairesse Pauline Quinlan.

 

Des travaux de consolidation et de stabilisation des accotements, en plus du nettoyage des fossés, sont déjà en cours. La municipalité remplacera également des ponceaux, notamment ceux des rues Champlain, Joliette et Des Carrières.

 

Le directeur général Jacques Des Ormeaux a dévoilé que des études hydrauliques et hydrologiques seront mises en place afin d’opérer efficacement le drainage, autant lors de crues abondantes que pour faire face aux périodes de sécheresse.

 

«On va tenter de renforcer nos réseaux afin de bien protéger nos citoyens», promet-il.

 

La municipalité envisage également des modifications à la réglementation sur les ponceaux et les fossés, avec entre autres une réévaluation des matériaux utilisés et l’augmentation du diamètre minimum de certains conduits.

 

«Une campagne de sensibilisation et d’information fait également partie de nos projets pour 2012, principalement sur les précautions à prendre afin de diminuer les risques d’inondation et d’infiltration», soutient Steve Médou, directeur des services techniques à la Ville de Bromont.

 

Une soixantaine de résidents ont assisté à l’assemblée. Le ton des interventions était dans l’ensemble calme, même si plusieurs questions ont été posées aux représentants de la municipalité.

 

«J’ose espérer que le gros bon sens primera avant tout. La Ville doit nous appuyer lors de nos démarches en construction, afin d’éviter d’autres inconvénients comme ceux subis l’an dernier», a mentionné en substance Marc Deslandes.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires