La Fondation du CHG lance la plus grande campagne de financement de son histoire

Par Caroline Boisclair
La Fondation du CHG lance la plus grande campagne de financement de son histoire
La Fondation du CHG souhaite amasser 10M $ d’ici 2017 dans le cadre de sa campagne de financement «Partenaires en santé». Dans l’ordre habituel

Dix millions $ en cinq ans : tel est l’objectif visé par la Fondation du CHG, qui a lancé la plus grande campagne de financement de son histoire mercredi. Sous le thème «Partenaires en santé», cette somme permettra d’améliorer les services offerts par le Centre de santé et de services de sociaux de la Haute-Yamaska.

«Car mieux on est équipés, meilleurs sont les services qu’on offre», fait valoir le directeur général de la Fondation du Centre hospitalier de Granby, André Larocque.

Cette impressionnante campagne quinquennale (2013-2017) est la plus importante depuis la création de la Fondation du CHG, qui célébrera ses 30 ans en 2014.

Tout l’argent amassé sera réinjecté à l’interne du CSSSHY (hôpital, CLSC et CHSLD).

«Les besoins sont là. On sait que 10M $, c’est énorme, mais en même temps, on s’est constitué toute une équipe», affirme M. Larocque.

Une quinzaine de gens d’affaires influents de la région ont accepté de s’unir bénévolement à la cause. Une association qu’il qualifie de «fondamentale» pour atteindre un tel objectif.

Daniel Pelletier, président et chef de la direction d’Artopex, assure la présidence de la campagne de financement.

Pierre et Jacques Latendresse, de l’entreprise internationale Ezeflow, Eddy Savoie, président des Résidences Soleil, Jean-Guy Hébert, président de Rona L’Entrepôt Granby, Serge Laflamme, directeur général de la Caisse Desjardins Granby Haute-Yamaska et Louis Lefebvre, d’Agropur, ont accepté d’être les patrons d’honneur de l’événement.

«Ce sont tous des gens extrêmement occupés. C’est phénoménal et très inspirant que malgré leur horaire chargé, ils aient accepté. La santé, c’est une cause universelle qui touche tout le monde», affirme le directeur général de la Fondation du CHG.

Un cabinet de campagne au sein du CMDP (Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens, qui compte 194 membres) a également été constitué.

Composé de 10 médecins, les docteurs Stéphanie Bourgeois et Patrick Laplante en ont accepté la co-présidence.

«Avoir une équipe de médecins à l’interne, c’est la première fois que ça se fait», souligne fièrement André Larocque.

Beaucoup de travail

La campagne silencieuse menée avant le lancement officiel de cette campagne quinquennale a permis d’amasser 4,8M $, soit près de la moitié du montant visé.

«Toutes les entrées d’argent amassées depuis le 1er juillet 2012 sont là-dedans, précise André Larocque. Il reste 53% à aller chercher, donc il reste beaucoup de travail à faire.»

Car les projets sont nombreux, ce qui nécessite de gros investissements (voir tableau ci-bas).

«On est très confiants d’atteindre l’objectif, sinon de le dépasser !», conclut André Larocque, en soulignant que «tout le monde pourra en bénéficier».

 

Voici la répartition prévue des 10M $ :

-3,5M $ pour les soins intensifs

Une nouvelle unité de soins intensifs est prévue. Elle serait construite au-dessus de la nouvelle urgence, et le centre Mère-enfant y serait attenant. «L’unité existante est celle d’origine, et elle est vétuste. Ce n’est vraiment pas un luxe», mentionne André Larocque.

 -3,5M $ pour l’aménagement de cliniques spécialisées en soins ambulatoires

«On veut remettre les installations au goût du jour pour faciliter une meilleure circulation et diminuer le temps d’attente», indique le directeur général de la Fondation du CHG. Un tel réaménagement permettrait de dégager d’autres locaux et d’augmenter la rapidité des services.

 -2M $ pour une mise à jour en imagerie médicale

 -1M $ pour l’acquisition d’autres équipements et la mise aux normes des installations

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires