La situation s’améliore à l’urgence du CHG et de BMP

BULLETIN ANNUEL. Le délai d’attente aux urgences du Centre hospitalier de Granby (CHG) et de l’hôpital Brome-Missisquoi-Perkins (BMP) s’est amélioré au cours de la dernière année, selon le plus récent palmarès des urgences du Québec, publié mercredi par le quotidien La Presse.

Après un léger recul en 2012-2013 avec un B, l’urgence du CHG a obtenu la note de B+ dans le neuvième palmarès de La Presse. La durée moyenne de séjour est passée de 15h30 à 14h36. «On est très heureux de voir ce résultat. Ça démontre que notre culture de mesurer les efforts portent fruit», lance Rémi Brassard, directeur général par intérim du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de la Haute-Yamaska. «Il faut être très fier du travail colossal que nos équipes font quotidiennement. Si une maille du chaînon est faible, cela vient bousiller toute la chaîne de soins. C’est pour ça que l’on reconnait l’ensemble du travail de notre personnel. C’est un travail de tous les jours», poursuit-il.

En 2008-2009, l’urgence du CHG avait obtenu la cote de D-. Dès lors, des mesures avaient été mises en place et avaient donné des résultats. Trois ans plus tard, l’établissement recevait la note de B+, avant de régresser légèrement, l’an dernier à B. L’organisation souhaite continuer sa progression. «On poursuit nos efforts. On vise toujours l’excellence et on préfère ne pas l’atteindre que de se fixer une barre inférieure et la dépasser. On vise un A, c’est clair qu’on vise ça. Derrière ça, il a toute la qualité des services aux usagers. Ça démontre notre souci d’amélioration auprès de la clientèle», ajoute M. Brassard.

Quotidiennement, une équipe multidisciplinaire évalue la situation de l’urgence et élabore des stratégies. Depuis 2011, une équipe de consultation gériatrique thérapeutique intervient également auprès de la clientèle âgée à l’urgence. Les aînés sont alors évalués et peuvent être rapidement retournés à la maison avec un plan de soins ou être hospitalisés si leur état le requiert, le tout dans le but de maintenir leur autonomie. «Présentement, on regarde le volet de l’accessibilité pour s’améliorer», enchaîne Rémi Brassard.

Brome-Missisquoi

La situation à l’urgence de l’hôpital BMP a nettement progressé au cours de la dernière année. La note finale de l’établissement situé sur la rue Principale à Cowansville est passée de D à C-. «On constate une amélioration et on est conscient qu’on s’améliore. On aurait aimé, toutefois, que cette amélioration soit plus significative (dans le palmarès)», note Lise Montagne, directrice générale adjointe et directrice des soins infirmiers au CSSS La Pommeraie. La durée moyenne de séjour de 19h00 en 2012-2013 est passée à 17h30. S’il s’agit d’une amélioration moyenne de 90 minutes, BMP se situe encore au-dessus de la moyenne québécoise (16h42) et bien loin de la cible ministérielle de 12 heures. 

«Cette heure et demie (d’amélioration) représente beaucoup d’effort», relate Mme Montagne. Cette dernière explique que bon nombre de mesures ont été mises en place au cours des derniers mois, notamment dans la gestion quotidienne des lits. «On a revu tout le processus d’admission pour diminuer de façon optimale les délais. On croit que les impacts seront positifs», dit-elle. L’hôpital BMP travaille aussi conjointement avec ses partenaires de première ligne. «Nous avons mis en place plusieurs actions. On ose espérer avoir des résultats», ajoute Lise Montagne.

D’autres mesures figurent parmi les projets, dont la mise en place d’un tableau de séjour qui misera sur les besoins d’hospitalisation et la transmission de l’information entre les départements.

Manque d’espace

Plusieurs centres hospitaliers du Québec ont mis en place des unités d’hospitalisation brève pour améliorer la situation de leur urgence, ce qui n’est pas le cas à Cowansville. «Plusieurs établissements ont réussi à diminuer le temps d’attente à l’urgence avec ça, mais à BMP, nous n’avons pas ce type d’unité. Nous avons des restrictions d’espaces physiques», note la directrice générale adjointe. D’où l’importance, dit-elle, de travailler davantage la gestion des lits.

Est-ce que le CSSS compte effectuer des demandes au ministère pour obtenir une enveloppe budgétaire qui permettrait un agrandissement et la mise en place d’une unité d’hospitalisation brève? «Ça fait partie des choses qui sont sur la table. Ce dossier mérite d’être (analysé)», mentionne Lise Montagne.

                                                   CH Granby         Hop. BMP    Québec

Note globale                                         B+                C-          C

Durée moyenne de séjour                  14h36             17h30       16h42

Séjour de 48h et plus                          0,4%              8,7%        5,9%

Patients de 75 ans et plus                   27,8%             26,4%       26,4%

Hospitalisations                                  38,3%             31,1%       33,6%

Patients ambulatoires                       28 921            21 895      2 383 659  

Patients sur civières                          10 846            8 010       1 105 001

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires