Le Bar National perd son permis d’alcool pour 30 jours

Le Bar National perd son permis d’alcool pour 30 jours
Le permis d'alcool du Bar National sera suspendu pour une période de 30 jours.

DÉCISION. Clients éméchés qui troublent la paix et qui perdent conscience, bagarres, consommation d’alcool à l’extérieur de l’établissement, vols, voies de fait, trafic de cocaïne, alerte à la bombe, séquestration, etc… Les visites des policiers se comptent par dizaines au Bar National. Si bien que les propriétaires de l’établissement licencié de la rue Principale ont vu leur permis d’alcool être suspendu pour une période de 30 jours par la Régie des alcools, des courses et des jeux du Québec (RACJ).

La décision de la RACJ a été rendue le 22 juillet dernier. Toutefois, les faits reprochés dans le jugement se sont déroulés entre 2007 et 2013. Durant cette période, les policiers de Granby se sont déplacés à 108 reprises pour des actes de violence (bagarres à répétition, voies de fait, séquestration, appel à la bombe, individus armés, vols), des clients en état d’ébriété avancé (perte de conscience, problème de santé mentale, clients qui tombent), présence de drogue (possession et consommation de cannabis, trafic de cocaïne), consommation d’alcool à l’extérieur de l’établissement, boisson alcoolique contenant un insecte et aménagement non conforme.

En juin 2013, le Service de police de Granby a fait parvenir une demande à la RACJ en lien avec ses différentes interventions au Bar National, lit-on dans le jugement de 17 pages. «Chaque déplacement policier est noté dans une carte d’appel. Au poste, nous avons un policier affecté au respect de la réglementation de la RACJ. Il fait un suivi des dossiers», explique l’agent Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de Granby. À partir des observations réalisées sur le terrain par les policiers de Granby, la RACJ a convoqué les responsables du permis d’alcool du Bar National.

Suspension

L’audience s’est tenue les 11 et 17 juillet 2014 au palais de justice de Montréal. Lors de la seconde journée d’audition, les deux parties ont présenté une «proposition conjointe suggérant la suspension du permis et de la licence de la titulaire pour une période de 30 jours et dans laquelle la titulaire [du permis] admet la véracité de l’ensemble des faits allégués», lit-on dans le document de cour.

Les deux régisseurs de la RACJ, Saifo Elmir et Me Daniel Y. Lord, ont accepté la suggestion.

Les boissons alcooliques du Bar National seront donc mises sous scellés par le Service de police de Granby, et ce, pour une période de 30 jours. «Le jugement n’a pas encore été appliqué. Nous avons deux ans, à partir de la date du jugement, pour le faire», indique l’agent Guy Rousseau.

Au moment de publier ce texte, aucune date n’avait été arrêtée pour la mise sous scellés.

GranbyExpress.com a tenté de joindre Denise Laroche, la titulaire du permis d’alcool du Bar National, pour obtenir ses commentaires, mais sans succès.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires