Le logement social et l’itinérance au cœur des dernières annonces d’Andréanne Larouche 

Photo de Sarah Villemaire
Par Sarah Villemaire
Le logement social et l’itinérance au cœur des dernières annonces d’Andréanne Larouche 
C'est devant des intervenants issus du milieu communautaire que la candidate bloquiste, Andréanne Larouche, a présenté ses pistes de solutions concernant les logements sociaux et l'itinérance dans le comté de Shefford.  (Photo : (Photo:GranbYExpress-Sarah Villemaire))

ÉLECTIONS FÉDÉRALES À mois de 72 heures du vote, une dernière sortie publique attendait la députée bloquiste Andréanne Larouche, cet après-midi, sous le thème du logement social et de l’itinérance. Elle en a profité, du même coup, pour brosser le portrait de cette campagne qualifiée de sprint, selon la candidate.  

Oeuvrant dans le domaine communautaire avant de se lancer en politique, Andréanne Larouche ne pouvait compléter sa campagne sans aborder le thème du logement social et de l’itinérance sur le territoire. Consciente des enjeux entourant la crise du logement et l’augmentation du nombre d’itinérants tout particulièrement à Granby, la candidate s’engage à poursuivre ses actions entamées lorsqu’elle siégeait en chambre. 

, précise Andréanne Larouche.

C’est entouré de quelques intervenants dans le milieu communautaire, dont Steve Bouthillier, directeur de la maison d’hébergement Le Passant, qu’elle et son parti promettent d’assurer un suivi concernant les hausses de budgets annoncés par le gouvernement libéral pour le programme Vers un chez soi. À ce suivi s’ajoute une demande au fédéral comprenant une hausse à hauteur de 100 millions $ pour le Québec, et ce, de façon récurrente pour les prochaines années. 

Au niveau des logements sociaux, son parti propose un réinvestissement progressif d’Ottawa en logement social et abordable pouvant atteindre jusqu’à 1 % de ses revenus annuels afin d’assurer un financement constant et prévisible pour les logements sociaux.   

Une campagne à double vitesse

Le temps pressait pour tous les candidats de faire campagne en pleine pandémie. Limitée dans le temps, Andréanne Larouche est sortie à plusieurs reprises pour amener certains points sur la table concernant, entre autres, les aînés, les agriculteurs, la relance économique et les infrastructures municipales . 

Présente sur le terrain, la candidate déplore, encore une fois, l’idée de déclencher des élections en pleine période pandémique mettant à mal la démocratie. , mentionne la candidate.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires