Le pari des petits marginaux

AGRICULTURE.Tous savourent les fraises, framboises et bleuets du Québec en période estivale, mais peu osent goûter (ou pensent récolter) la camerise, l’amélanche et l’argousier. Le 23 août prochain, six entreprises familiales de cultures émergentes de la Haute-Yamaska ouvriront leur porte de 10h à 17h. Le pari : faire connaitre ces petits fruits marginaux qui n’attendent que d’être dégustés.

Depuis plus de cinq ans, le Centre local de développement de la Haute-Yamaska consacre des efforts à la production de cultures émergentes dans la région, encore méconnue du grand public.

Le centre de recherche et innovation en agriculture, Agrinova, lève le voile sur les cultures émergentes en les qualifiant de nouveaux produits qui n’ont rien de traditionnel. «Ce sont des plantes à fibres, des cultures énergétiques ainsi que des petits fruits, cultivés ailleurs dans le monde et que l’on tente de cultiver de plus en plus au Québec, malgré nos conditions climatiques», explique le directeur de recherche, Richard Wieland.

Avec le talent et les connaissances des producteurs de la région, les sureaux, camerises, cerises sucrées, amélanches et argouses ont enfin une place dans les terres plus que fertiles de la Haute-Yamaska.

Le producteur d’argousier de Roxton Pond, Robert Perras, est d’ailleurs étonné par la qualité de sols. «Tout le monde me disait que ça n’allait pas pousser. Pourtant, c’est tout le contraire. Je ne m’attendais pas à voir autant de fruits cette année. C’est hallucinant, il y a quelque chose qui se passe dans ces terres».  

Le conseiller aux entreprises du CLD Haute-Yamaska, Frédérick Bonner, souhaite d’ailleurs que la région devienne un leader en la matière. «Après avoir démontré que les cultures émergentes peuvent pousser ici, c’est le défi de les faire connaitre qui se présentent à nous».   

Ainsi, le Boisé Pinson (sureau), L’Argouseraie Quénébro (argouses), la Ferme de la Castagne (camerise), l’École du 3e rang (cerises et poires), la Pépinière de St-Joachim (camerise), le verger Jean-Pierre Bisson ouvrent leur porte à tous les curieux.

De plus, les producteurs Terre à vie (camerise) et Les petits fruits du clocher (camerise) s’inviteront respectivement à la Ferme Boisé Pinson et à l’Argouseraie Quénébro pour la journée Portes ouvertes des cultures émergentes. Dégustations, visites guidées et cueillettes sont prévues chez les différentes entreprises.

Pots de confitures à l’effigie de la Haute-Yamaska

Par ailleurs, la Coalition du Pacte Rurale chapeaute ce projet émergent. Afin d’aider à faire connaitre les producteurs d’ici, des confitures à partir des petits fruits ont été confectionnées. Plus de 1000 petits pots à l’effigie de la Haute-Yamaska sont en circulation.

Il est possible de s’en procurer chez Madame Hortense (141 rue Principale à Granby) et d’en commander sur le site Internet de la Pépinière collective de Saint-Joachim au www.pepinierestjoachim.ca.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires