L’école J.-H.-Leclerc, terre d’accueil du futur skatepark

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
L’école J.-H.-Leclerc, terre d’accueil du futur skatepark
La mairesse Julie Bourdon et le DG du CSSVDC, Éric Racine (au centre sur la photo) ont annoncé les grandes lignes du projet du futur skatepark qui sera construit à l'école J.-H.-Leclerc en compagnie de représentants municipaux. (Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

MUNICIPAL. Fin du suspens dans le dossier du futur skatepark à Granby. Le choix du site a finalement été révélé au grand jour par la Ville et le Centre de services scolaire du Val-des-Cerfs (CSSVDC). C’est dans l’aire de stationnement de l’école secondaire J.-H.-Leclerc que lèvera de terre la nouvelle attraction sportive qui devrait être accessible pour la prochaine rentrée scolaire, a annoncé la mairesse Julie Bourdon.

«On est vraiment content aujourd’hui de pouvoir annoncer l’endroit à la population. On sait que ce deuxième skatepark était en demande (…). On trouvait intéressant d’aller dans un autre secteur de la ville qui est relié à des pistes multifonctionnelles à proximité et près des écoles. Lorsqu’on fait une infrastructure, l’objectif, c’est qu’elle soit le plus utilisée possible. On voulait maximiser l’utilisation de jour et de semaine de cette infrastructure et on a contacté le Centre de services scolaires qui nous a permis de faire le skatepark dans le stationnement», a indiqué la première magistrate de la Ville.

Pour arriver à ce choix, la Ville s’est basée, entre autres, sur les demandes des adeptes de planche à roulettes et des mordus de sport sur roues (trottinette, patin à roulettes, vélo) recueillies lors d’un sondage réalisé entre novembre 2020 et janvier 2021. La communauté de planchistes s’est aussi fait entendre dans le cadre d’une consultation citoyenne; le consulskate, en janvier 2021. Un comité citoyen regroupant des jeunes du secondaire et des adultes impliqués dans le sport a également participé au processus au cours de la dernière année.

«On voulait que ça soit un endroit sécuritaire, visible de la rue et accessible pour les écoles. On est à côté d’une école secondaire et d’une école primaire (Les Bâtisseurs). Les jeunes vont pouvoir venir facilement.»

Évalué à environ 1 M$, le projet du futur skatepark suit son cours avec la réalisation des plans et devis. Selon la mairesse Bourdon, l’appel d’offres pourrait être lancé au début de 2023 afin de donner le coup d’envoi des travaux quelque part au mois de mai. La livraison du site est prévue pour août prochain.

«On veut se rapprocher des utilisateurs et les utilisateurs des skateparks sont dans les écoles. On partage un plateau de la meilleure façon possible et c’est vers ça qu’il faut s’en aller le partage entre les municipalités et les centres de services scolaire», a pour sa part mentionné le conseiller municipal responsable des activités sportives et de plein air, François Lemay.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires