Les Bontés Divines débarquent à Granby

Par Caroline Boisclair
Les Bontés Divines débarquent à Granby
Hélène Giroux est l’une des instigatrices du groupe Les Bontés Divines de Granby

Voir le beau, apprécier le bon et faire le bien: telle est la devise des Bontés Divines, que Granby accueillera dès le 6 octobre grâce à Hélène Giroux et Léon-Maurice Lavoie. Une première sur la Rive-Sud de Montréal pour ce groupe fondé par l’animatrice Christine Michaud.

Le projet, créé en 2004, consiste en la création de groupes de personnes désireuses de se rencontrer plusieurs fois par année pour échanger sur des sujets inspirants dans le but de nourrir leur vie intérieure et faire le bien autour d’elles. Ces rencontres sont ouvertes à tous et se veulent des moments de pause pour reconnecter avec le meilleur de soi-même, peut-on lire sur leur site web.

«Soyons le changement que nous voulons voir dans le monde, a dit Gandhi, souligne Hélène Giroux, l’une des instigatrices de l’implantation  de ce groupe à Granby. On s’unit pour créer quelque chose de positif qui va finir par faire des petits. Les gens ont le goût de ça. La vie, c’est aussi des choses positives, pas justes des mauvaises nouvelles !», lance-t-elle tout sourire.

«Ce n’est pas un groupe religieux, mais un groupe qui va toucher ce qu’il y a de plus beau dans l’humain, qui nous amène à rayonner», insiste Mme Giroux, qui a découvert Les Bontés Divines en naviguant sur Facebook.

Le leitmotiv de groupe l’ayant interpellée, elle a assisté à une première rencontre à Repentigny, en juillet dernier.

«Ça m’a donné tout un élan, et je suis sortie de là complètement énergisée ! Ça m’a confirmé que ça en prenait un dans la région», mentionne la Granbyenne, dont le métier est d’accompagner les mourants.

«C’est une suite pour moi. J’ai toujours souhaité faire une différence dans mon parcours, et c’est la même chose avec ce beau projet, qui rejoint ma vision de la vie.» 

Répondre à un besoin

Une vision qui semble répondre à des milliers de gens puisque les groupes se multiplient à la vitesse de l’éclair un peu partout au Québec, mais aussi sur la Côte d’Azur, en Bretagne et en Guadeloupe, à la grande surprise de Christine Michaud, qui a fondé Les Bontés Divines à Québec avec seulement huit personnes, rappelle Hélène Giroux.

C’est lors d’un des rencontres mensuelles des Bontés Divines qu’elle a rencontré Léon-Maurice Lavoie, de Saint-Césaire, et qu’ils ont décidé de joindre leurs efforts pour créer Les Bontés Divines de Granby.

Une centaine de personnes sont attendues le 6 octobre, lors du lancement officiel au Centre Laurio-Racine (Club d’âge d’or Princesse), situé au 406, rue York. Les conférencières invitées sont Martine Girouard et Marjolaine Caron.

Le coût d’entrée est de 10$, et tous les profits seront versés à Lac Mégantic.

«Comme c’est le cas dans tous les groupes, les profits sont entièrement remis à un organisme. C’est le même principe que Donnez au suivant», illustre Hélène Giroux, qui décrit Les Bontés Divines comme étant une «chaîne d’amour, d’amitié et de partage».

   

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires