Les éditions papier des journaux de Gesca appelées à disparaître?

Les éditions papier des journaux de Gesca appelées à disparaître?

PRESSE ÉCRITE. La version papier du quotidien québécois La Presse, fondé en 1884, est vouée à disparaitre selon les propriétaires de Gesca, André et Paul Desmarais fils. Sans fournir une date d’échéance précise, les dirigeants ont justifié leur choix par l’intérêt notable des lecteurs à l’endroit de la Presse +. Cette décision impliquerait également les quotidiens régionaux de l’entreprise, dont La Voix de l’Est, à Granby.

Les propriétaires de Gesca, filiale de Power Corporation, ont par ailleurs indiqué que la disparition des quotidiens les obligera à redéfinir leurs missions et entraînera sans aucun doute des pertes d’emplois.

GranbyExpress.com a tenté d’obtenir des commentaires du président et éditeur de La Voix de l’Est, Yves Lalonde. Ce dernier s’est fait avare de commentaires pour ensuite nous référer à Caroline Jamet, présidente de La Presse. Celle-ci n’a pas retourné notre appel.

La baisse des revenus publicitaires expliquerait notamment la décision des frères Desmarais de mettre fin au quotidien imprimé.

Outre La Voix de l’Est, La Tribune (Sherbrooke), Le Nouvelliste (Trois-Rivières), Le Droit (Ottawa), Le Soleil (Québec), Le Quotidien (Chicoutimi) sont au nombre des journaux de Gesca.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires