Les pompiers combattent un incendie à -34 degrés Celsius à Bromont

Les pompiers combattent un incendie à -34 degrés Celsius à Bromont
Un incendie déclaré dans un condo de la rue du Violoneux à Bromont a forcé les pompiers à sortir par un mercure frôlant les -35 degrés Celsius

Un incendie déclaré dans un condo de la rue du Violoneux à Bromont a forcé les pompiers à sortir par un mercure frôlant les -35 degrés Celsius, dans la nuit de mardi à mercredi. Aucune blessure n’a été rapportée tant chez les sinistrés que chez les combattants du feu.

Les flammes ont pris naissance dans un condo d’un immeuble situé à l’angle des rues du Violoneux et du Bourgmestre, vers 1h38. Cinq minutes plus tard, la première unité des pompiers de Bromont était sur les lieux.

«Quand on est arrivé, l’évacuation était en cours. Il n’y a pas eu de blessé», indique Louis-Philippe Éthier, directeur du Service de sécurité incendie de Bromont. Les pompiers ont mis près de deux heures avant de déclarer l’incendie comme étant maîtrisé.

«L’extinction s’est bien déroulée. Sur les dix condos, les dommages par le feu sont principalement concentrés dans un logement. Un autre a été endommagé par l’eau et on rapporte quelques dommages collatéraux à cause des entrées par effraction», poursuit le directeur Éthier.

Les pompiers de Bromont ont pu compter sur l’aide de leurs collègues de Cowansville et de leur appareil d’élévation. Au total, 36 sapeurs ont participé à l’intervention. Si l’enquête pour déterminer les causes du brasier bat son plein, les pompiers croient qu’une défaillance mécanique à l’intérieur d’un logement serait en cause.

Froid polaire

Dame nature n’a pas rendu la tâche facile aux pompiers, au contraire. «À -34 degrés Celsius, c’était très difficile pour les pompiers physiquement. C’était important de prévoir des relèves régulières», note Louis-Philippe Éthier. Aucun pompier n’a cependant souffert d’engelure. Les outils utilisés par les combattants ont aussi bien répondu au défi. «On n’a pas eu de problématique avec de l’équipement gelé. Ça a bien été à ce niveau», enchaîne M. Éthier.

Dix sinistrés

Si les dommages par le feu sont principalement localisés à un condo, la Croix-Rouge, section Haute-Yamaska et Brome-Missisquoi, a pris en charge six familles pour un total de treize personnes, indique Lucille Whissell, porte-parole de l’organisation.

«La majorité des résidents pourra regagner leur condo dans les prochains jours», conclut Louis-Philippe Éthier.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires