Les Résidences Robinson: un projet résidentiel destiné aux aînés de Waterloo

Par Caroline Boisclair
Les Résidences Robinson: un projet résidentiel destiné aux aînés de Waterloo

André Bélanger

Dès juillet, les personnes de 55 ans et plus auront leur place rue Du Parc à Waterloo : les Résidences Robinson. Deux immeubles de six logements avec ascenseur seront construits sur le terrain qu’occupait autrefois la piscine municipale. Une initiative qui stoppera l’exil des aînés à Waterloo, souhaite le maire Pascal Russell.

L’annonce de projet répond à un besoin urgent, a plaidé Pascal Russell, qui s’est dit «très heureux» de cette réalisation.

«Ça faisait longtemps qu’on y travaillait, mais on n’avait jamais le bon joueur», a expliqué le maire sortant.

Car il était impératif d’offrir des logements «abordables», soit de moins de 900$ par mois, aux Waterlois.

«Sinon, ils seraient allés à Granby quand même», a soulevé André Bélanger, qui s’est bénévolement impliqué dans ce projet.

L’ancien maire et conseiller a confié qu’il visait ce terrain de la rue Du Parc «depuis deux ans» pour une telle construction destinée aux aînés autonomes de sa municipalité.

Finalement, ce sera l’entreprise Bruno Robert inc. qui réalisera ce projet résidentiel d’une valeur de 1,5M $.

Deux phases

La construction de la phase 1, soit le premier des deux immeubles six logements, débutera en décembre.

Les appartements, des 4 pièces et demi d’une superficie de 1100 pieds carrés chacun, seront habitables en juillet 2014.

Chacune des six unités proposera une vue sur la rivière Yamaska, un balcon de 8 pieds par 16 pieds ainsi que l’air climatisé.

Bruno Robert a déboursé 155 000$ pour l’achat du terrain, qui appartenait à la Ville.

«J’ai déjà deux immeubles du même type à Knowlton, et c’est une formule qui fonctionne», a fait valoir l’entrepreneur, qui était en pourparlers avec la Ville depuis «un bon trois mois».

Les deux immeubles seront érigés à un jet de pierres du chalet du club de tennis, qui pourra servir de salle communautaire en cas de besoin, a souligné Pascal Russell.

La rivière Yamaska borde ce coin de verdure, situé à proximité du centre-ville et de la piste cyclable.

«C’est l’endroit idéal, et en plus, on n’a pas besoin d’auto pour se déplacer. C’était mon rêve», a souligné M. Bélanger, qui prévoit s’y installer éventuellement.

Forte demande

André Bélanger a récemment organisé une visite dans l’un des immeubles de Bruno Robert à Knowlton. À sa grande surprise, 22 personnes s’y sont présentées.

«Cinq personnes ont déjà signé un bail pour juillet, dont deux membres de ma famille qui étaient très fiers de pouvoir dire qu’ils revenaient à Waterloo !», s’est réjoui Pascal Russell.

En raison des besoins grandissants de la population vieillissante de la municipalité, d’autres phases des Résidences Robinson pourraient éventuellement voir le jour.

«On aime garder nos gens. Ils ont leur médecin ici, leur famille ici, leur église ici. Avec une construction comme ça, avec ascenseur et air climatisé, c’est le summum», a affirmé le maire de Waterloo.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires