Moins d’ordures et de matières recyclables, mais plus de matières organiques en 2021

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Moins d’ordures et de matières recyclables, mais plus de matières organiques en 2021
L'an dernier, près de 7200 tonnes de matières organiques ont été récoltées à travers la MRC de La Haute-Yamaska. (Photo : (Photo: GranbyExpress-archives))

ENVIRONNEMENT. Les résidents de la Haute-Yamaska sont de plus en plus sensibilisés aux enjeux environnementaux. L’an dernier, ils l’ont encore prouvé en permettant à la MRC de La Haute-Yamaska de détourner près 61 % des matières résiduelles récupérées de l’enfouissement grâce aux collectes et aux écocentres.

C’est ce qui ressort du bilan de la gestion des matières résiduelles 2021 publié récemment par la MRC de La Haute-Yamaska.

Selon le rapport, la quantité d’ordures ramassées sur l’ensemble du territoire est en baisse de 1,2 %, passant de 18 267 tonnes (2020) à 18 048 tonnes en 2021, soit l’équivalent de 22 camions-bennes en moins. Fait à noter, les citoyens de la MRC ont par ailleurs produit 4 % de moins de matières au total par rapport au dernier bilan, et ce, en dépit de la hausse de 1,9 % de la population durant cette période.

Le virage vers le numérique se fait également sentir au niveau de la collecte sélective (bac bleu). En 2021, 9713 tonnes de matières recyclables ont été récoltées comparativement à 9723 tonnes (-0,1 %), l’année précédente. Outre l’intérêt grandissant pour les communications web, l’écoconception de nouveaux emballages plus légers est un autre facteur qui pourrait expliquer cette légère baisse.

Du côté du bac brun, le portrait est tout autre avec une récolte de près de 7200 tonnes de matières organiques (+0,9 %) ; ce qui représente environ 76 kg par habitant et la réduction de 10 000 kg de CO2 au cours de la dernière année.

« On peut affirmer que le recyclage et le compostage sont maintenant des habitudes bien ancrées et que la population vise davantage la réduction à la source. Il ne faut pas oublier que l’enfouissement des déchets a un coût élevé financièrement et écologiquement. Nous avons tous intérêt en tant que communauté à continuer de réduire et à détourner nos matières résiduelles. Notre portefeuille se portera mieux et nous léguons un territoire plus propre à nos enfants », a indiqué le préfet de la -MRC, Paul Sarrazin.

Les écocentres font partie plus que jamais des habitudes de vie des gens de la région. L’an dernier, 103 780 visites ont été enregistrées (+ 9 %) aux sites de Granby et de Waterloo. En plus des 11 064 tonnes de matières traitées (notamment des résidus de construction, des branches et du bois), pas moins de 22 728 articles ont eu droit à une deuxième vie grâce aux activités de l’Espace du réemploi.

Symbiose industrielle

Implantée depuis un an, la symbiose industrielle, qui promeut la production de nouvelles ressources à partir d’échanges de matières façonnées par d’autres organisations, a connu sa part de succès en 2021. Grâce aux 52 entreprises participantes au projet d’économie circulaire mené par Symbiose Haute-Yamaska, huit synergies ont été réalisées. Une collaboration entre entreprises qui s’est soldée par l’échange de 25 tonnes de matières.

Finalement, un nouveau Plan de gestion des matières résiduelles couvrant la période 20222029 est actuellement en préparation, a fait savoir la MRC par voie de communiqué.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires