«On interviendra en essayant de se faire mordre le moins possible»

«On interviendra en essayant de se faire mordre le moins possible»
Jacques Ducharme

SURPRISE. La hausse des tarifs de la Société protectrice des animaux (SPA) des Cantons a surpris plusieurs responsables de municipalité. Si certaines ont signé un nouveau contrat avec l’organisme voué au contrôle animalier, d’autres ont simplement refusé de reconduire leur entente.

D’après des données fournies par la SPA des Cantons, huit municipalités n’auraient pas renouvelé leur contrat. De ce nombre, il y a Frelighsburg. «On a reçu [une soumission], mais c’était cher. Nous n’avons pas renouvelé pour une question de coût et pour une méditation de la qualité des services», indique le maire Jacques Ducharme.

Ce dernier qualifie de difficile et de non harmonieuse la relation entre l’organisme et la petite municipalité située à l’extrémité de la MRC de Brome-Missisquoi. «Quand on a un problème urgent, on n’a pas de service», dit-il. «M. Girard est bien disposé à prendre soin des animaux et c’est tout à son honneur, mais il a des moyens limités pour répondre aux besoins des animaux. […] Je sais que M. Girard est plus cher, mais il offre plus de services aussi. On est chanceux d’avoir quelqu’un comme lui, mais il n’a pas les ressources pour composer avec le territoire.»

Si bien que la municipalité est rendue à réfléchir à former un membre de son personnel pour composer avec les chiens dangereux. Et que va faire la municipalité si une situation se présente d’ici là? «On va faire appel à notre inspecteur municipal. On analysera la situation et on interviendra en essayant de se faire mordre le moins possible. Ensuite, on amènerait le chien à la SPA», répond-il. Au dire de ce dernier, l’inspecteur s’est d’ailleurs fait mordre au printemps sur une intervention au cours de laquelle deux chiens ont tué une chèvre et blessé grièvement deux autres biques.

La municipalité de Sutton aurait, elle aussi, refusé de faire à nouveau affaire avec la SPA des Cantons. Joint par JournalLeGuide.com, le maire Louis Dandenault ne pouvait confirmer l’information puisqu’il s’agit d’un dossier sous la responsabilité du directeur général. Or, ce dernier est en vacances. Quant à la municipalité de Bedford, il n’avait pas été possible de joindre le maire Yves Lévesque au moment d’aller sous presse.

Elles ont signé, mais…

Les membres du conseil municipal de la municipalité d’Ange-Gardien ont entériné à l’unanimité, à la séance du mois de juin, le renouvellement de leur contrat avec la SPA des Cantons. Malgré cette adoption, ils ont été étonnés de constater la hausse des tarifs. «On a été surpris de voir l’augmentation», souligne Brigitte Vachon, directrice générale d’Ange-Gardien. La municipalité a toutefois consenti à signer devant le peu d’options disponible.

La Ville de Farnham a aussi renouvelé son entente avec la SPA des Cantons. «Sans nous vanter, nous avons été l’une des premières villes à signer avec eux. Nous avons confiance en eux. Ils font un excellent travail», indique le maire Josef Hüsler. Ce dernier est conscient que l’organisme doit couvrir un énorme territoire, notamment avec la Ville de Granby, ce qui peut réduire la qualité de la desserte, «mais on a signé. C’est un service essentiel», poursuit-il.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires