Paul Gosselin prend la direction du zoo

Par Ugo Giguere
Paul Gosselin prend la direction du zoo
Paul Gosselin succède à Joanne Lalumière au poste de DG du Zoo de Granby.

«On est passé par Paris pour revenir à Granby!» C’est ainsi que le président du conseil d’administration Mario Gariépy résume le processus d’embauche du successeur de Joanne Lalumière au poste de DG du Zoo de Granby. Il s’agit du Granbyen Paul Gosselin, dont l’entrée en poste est prévue pour le 5 août.

Ingénieur et membre de la direction d’IBM Bromont, Paul Gosselin quitte la microélectronique pour le domaine animal. L’homme de 47 ans, membre du conseil d’administration du Zoo de Granby depuis quatre ans, a dû traverser un exigeant processus de sélection.

Selon Mario Gariépy, 400 curriculum vitae ont été étudiés, 180 candidats ont été approchés et seulement 15 individus ont été convoqués en entrevue. Dans la dernière phase de la sélection, il restait cinq candidats, dont trois Québécois, un Canadien et un autre en provenance de l’international.

«Quand Mme Lalumière a annoncé sa retraite, ça m’a tout de suite intéressé. J’aimais le défi que le poste représentait. La mission du zoo de conservation, de préservation et d’éducation, c’est un changement intéressant dans ma carrière», explique le nouveau DG.

Pour Paul Gosselin, que ce soit la direction d’un département d’ingénierie ou d’un organisme récréotouristique, «ça reste une poste de gestion». «C’est juste une question de voir le dynamisme de l’entreprise. L’expertise, elle appartient aux gens qui travaillent avec toi», précise-t-il.

Bien qu’il concède que le C.A. aurait pu lui préférer un candidat avec de meilleures connaissances zoologiques, M. Gosselin note que ce genre de gestionnaire est plutôt rare.

Sur une note plus personnelle, le père trois enfants dit vivre une véritable passion pour le domaine animal depuis son enfance. Un intérêt qui lui vient de son père qui a exercé la profession de vétérinaire.

Professionnellement, Paul Gosselin détient un DEC en informatique, un BAC en génie, ainsi qu’un MBA. Il est à l’emploi d’IBM Bromont depuis 22 ans. La culture d’innovation reconnue chez IBM aurait d’ailleurs joué en sa faveur.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires