Plastiques Berry: nouveau contrat de travail de cinq ans

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Plastiques Berry: nouveau contrat de travail de cinq ans
(Photo : ixabay)

RELATIONS DE TRAVAIL. Les négociations entre les syndiqués et la direction de Plastiques Berry, de Waterloo, ont finalement abouti. Les deux parties ont réussi à s’entendre sur les modalités d’une nouvelle convention collective valide pour les cinq prochaines années. 

Le nouveau contrat de travail, qui prévoit des hausses salariales de 8,5 % rétroactives à février dernier, a été entériné cette semaine par la centaine de travailleurs de l’usine affiliés aux Métalos.

Parmi les gains obtenus par les syndiqués de Plastiques Berry, on note une augmentation de salaire de 4 % pour la deuxième année de l’entente et de 3,5 % pour la troisième année. Quant aux deux dernières années de la convention collective, les salaires et les primes seront discutés lors d’une prochaine ronde de négociations, a fait savoir le Syndicat des Métallos par voie de communiqué. Par ailleurs, une prime de 2 $ sera accordée aux travailleurs et travailleuses de nuit.

«Le grand défi de cette négociation était d’attirer et de garder des travailleurs sur les quarts de nuit. On a travaillé fort pour ça. La prime de 2 $ va y contribuer. Mais si jamais on voit que ça ne suffit pas, on aura la possibilité de renégocier après trois ans de contrat», a indiqué le président de la section locale 691, Jean Dufresne. 

Une clause «Protection contre l’inflation» et deux nouveaux congés de maladie prévus par la Loi sur les normes du travail font également partie des conditions du nouvel accord signé par la partie patronale et syndicale.

«Les membres avaient rejeté massivement les offres de l’employeur en juin, en se dotant d’un mandat de grève dans une proportion de 87 %. Par la suite, ils ont démontré leur solidarité devant l’employeur, notamment en portant leur t-shirt de négociation. Cela a montré leur solidarité et a aidé au déblocage à la table de négociation en ce qui a trait aux salaires», soutient le représentant syndical Martin Courville. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires