Projet de relocalisation: Granby accorde un million de dollars à Bow Plastique

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Projet de relocalisation: Granby accorde un million de dollars à Bow Plastique
À l'issue du déménagement, Bow Plastique devra également procéder à la démolition de son complexe industriel et à la restauration du terrain de la rue Vittie, selon l'entente conclue avec la Ville de Granby. (Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

MUNICIPAL.  Enclavée dans un quartier résidentiel depuis sa création en 1939, Bow Plastique quittera la rue Vittie pour s’établir dans le parc industriel d’ici 2023 afin de poursuivre son développement. Une relocalisation de 7,8 M$ à laquelle participe la Ville de Granby à hauteur de 1 M$.

Limitée dans sa capacité de prendre de l’expansion sur son site actuel, Bow Plastique fera ses valises en deux temps. Nouvellement propriétaire d’une bâtisse sise au 1020, rue André-Liné, l’entreprise prévoit installer 12 lignes de production d’extrusion au terme d’un projet d’agrandissement à réaliser d’ici septembre 2022. Lors d’une deuxième phase, la PME complètera sa relocalisation avec la construction d’un bâtiment sur des terrains vacants situés au 1035 et 1055, rue Daigneault d’ici le 31 décembre 2023 afin d’accueillir l’ensemble des opérations de l’entreprise.

À l’issue du déménagement, Bow Plastique devra également procéder à la démolition de son complexe industriel et à la restauration du terrain de la rue Vittie, selon l’entente conclue avec la Ville. L’emplacement pourrait ensuite recevoir de nouvelles constructions «dans un délai opportun», a fait savoir l’administration municipale.

«Des entreprises qui sont là depuis les années 30 et 40 quand un conseil de ville a l’opportunité de les prendre et de les envoyer dans un parc industriel, je pense que de ne pas le faire, c’est un rendez-vous manqué», a mentionné le maire Pascal Bonin à sa sortie d’assemblée.

Outre le maintien des 130 emplois en zone industrielle, l’option favorisée par Bow Plastique permettra aussi aux citoyens et aux écoliers de l’École Saint-Bernard de retrouver la tranquillité dans le quartier.

L’octroi autorisé par le conseil à la séance de lundi comprend une somme de 800 000 $ pour les frais de relocalisation ainsi qu’un montant de 200 000 $ (payable sur deux ans) venant du programme d’aide discrétionnaire.

«Quand on a un projet aussi costaud, c’est évident qu’il y aura un effet d’entraînement tout le long de la rue Denison (…). Ça va contribuer certainement à générer plusieurs dizaines de millions en évaluation municipale alors le million de dollars investi va être récupéré assez rapidement», a déclaré le directeur général de la Ville de Granby, Michel Pinault.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires