Qui s’occupera de la protection du Boisé Miner?

Par Ugo Giguere

CONSERVATION. Lors de sa toute dernière séance publique, l’ancien conseil municipal de Granby a accordé un bail emphytéotique de 25 ans à la Ferme Héritage Miner pour la gestion et la conservation du Boisé Miner. Une entente que n’aurait toutefois jamais signée l’ex-maire Richard Goulet, ni le nouveau maire Pascal Bonin.

C’est le maire lui-même qui a fait cette révélation dans le cadre de la conférence de presse du bilan annuel de la FHM. Alors que la Ville et l’organisme affichaient une harmonie renouvelée, cette situation constitue la seule zone d’ombre qui perdure.

«C’est sur la glace dans une glacière», a imagé le maire Bonin au sujet du mandat de gestion et de conservation du Boisé Miner. Celui-ci ne voit pas la nécessité de précipiter une décision.

«On va revoir les choses à tête reposée, ensemble. Le but de la manœuvre, c’est d’assurer la protection du boisé. Il n’y a pas de décision qui va se prendre sans que la Ferme Héritage Miner ne soit consultée. C’est un partenaire et elle va être informée», a-t-il élaboré.

La résolution déposée par l’ex-maire Richard Goulet à la veille du déclenchement de la campagne électorale avait soulevé l’ire de celui qui occupait à l’époque le siège de conseiller du quartier #7. «Je déteste qu’on amène un dossier out of the box, sans qu’on ait le temps de le regarder», a-t-il justifié.

Mandat à Corridor appalachien

Sans bail signé qui s’occupe donc de faire cheminer le projet? Le maire Bonin affirme avoir confié le dossier au comité d’environnement de la Ville. Celui-ci doit étudier les meilleures façons de protéger le boisé à perpétuité.

GranbyExpress.com a toutefois appris que le comité a fait appel à l’organisme Corridor appalachien à qui il a demandé de présenter une offre de service. Le groupe écologiste serait appelé à déterminer quelle serait la meilleure option de conservation et de mise en valeur du Boisé Miner.

Corridor appalachien s’est déjà vu confier un premier mandat pour la conservation de la propriété du lac Coupland. Granby a versé 14 520$ à l’OSBL pour que celui-ci réalise les démarches pour que le lac et son écosystème obtiennent la certification de réserve naturelle en milieu privé.

FHM n’est pas exclue

Président du comité d’environnement de la Ville de Granby, le conseiller Jean-Luc Nappert n’exclue pas la possibilité que la gestion et la conservation du boisé soient confiées à la Ferme Héritage Miner.

«Il y a une différence entre le lac Coupland et le boisé. Le lac a besoin d’une conservation à l’état pur, alors que le boisé a déjà des sentiers. Personnellement, je crois que le boisé fait partie d’un tout que la ferme devrait gérer», a-t-il confié à GranbyExpress.com.

Selon lui, le bail emphytéotique ne serait par contre pas le meilleur moyen de préservation. Il préfère la création d’une réserve naturelle accessible au public.

Caroline Gosselin, directrice générale de la ferme, mentionne de son côté qu’elle serait bien étonnée que la Ville de Granby confie «la gestion et la conservation d’un boisé de Granby à un organisme situé à Eastman».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires