Rentrée scolaire sous surveillance policière

ZONE SCOLAIRE. Respect des feux rouges intermittents des autobus scolaires, des traverses piétonnières, des limites de vitesse, des zones de stationnement. À l’aube de la rentrée scolaire, les corps policiers de la région se mobilisent afin de sensibiliser les automobilistes et ainsi sécuriser les zones scolaires.

«À partir de vendredi, il va y avoir plus de trafic sur le réseau routier de la région en raison de la rentrée. Les policiers seront présents dans les zones scolaires pour appliquer les lois et règlements», indique l’agent Marc Farand, porte-parole du Service de police de Granby.

Ce dernier invite les automobilistes à lever le pied à l’approche des écoles et à respecter la limite de vitesse établie à 30 km/h. «La diminution de la vitesse permet de réagir aux imprévus qui se présentent devant nous», poursuit le policier Farand.

Le lieutenant Jocelyn Desrochers, directeur du poste de la SQ de la Haute-Yamaska, rappelle l’importance d’être vigilant en zone rurale. «Par exemple à Saint-Joachim, à l’entrée du village, la limite est fixée à 90 km/h et ça passe à 30 km/h en zone scolaire. Les automobilistes doivent être très attentifs sans quoi les amendes sont très salées», dit-il. Dans un pareil cas, la contravention s’élève à plus de 600$.

Outre les limites de vitesse, les patrouilleurs porteront notamment une attention particulière aux traverses de piétons, au respect des consignes données par les brigadiers scolaires, aux respects des feux rouges intermittents des autobus, à l’utilisation du cellulaire au volant et au port de la ceinture de sécurité.

Comme la limite de vitesse dans les zones scolaires est applicable qu’à partir du 1er septembre à Granby, les policiers distribueront, cette semaine, des dépliants à titre préventif.

Ailleurs en région

Que ce soit à Granby, à Bromont, dans Brome-Missisquoi ou en Haute-Yamaska, les opérations policières en prévision de la rentrée scolaire sont sensiblement les mêmes. «Le but est pareil pour tout le monde. On veut la sécurité de nos jeunes dans les zones scolaires», précise le sergent Hugo Lizotte, porte-parole du poste de la SQ de Brome-Missisquoi.

À Bromont, le service de police a fait parvenir aux directions d’école une lettre. «Les directeurs ont envoyé cette lettre aux parents afin de leur rappeler les règles de sécurité à adopter près des écoles», note l’inspecteur à la surveillance du territoire, Marc Tremblay.

Enfin, les policiers seront présents à l’intérieur des écoles afin de passer des messages de prévention aux élèves. Sécurité à vélo, Halloween, intimidation, cybercriminalité, tous les sujets de l’heure seront abordés selon les niveaux. «On tente d’ailleurs d’uniformiser nos programmes de prévention pour donner les mêmes informations aux mêmes clientèles», précise le lieutenant Desrochers.

«Les policiers seront aussi présents dans les écoles pour appliquer la règlementation. Le Code criminel est applicable dès l’âge de 12 ans», conclut l’agent Marc Farand.  

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires