Sainte-Cécile-de-Milton: Jean Bourret nommé directeur général par intérim

Par Caroline Boisclair

La directrice-générale et secrétaire-trésorière de Sainte-Cécile-de-Milton, Monique Fortin, a quitté ses fonctions vendredi dernier. Jean Bourret, ancien directeur général de la Ville de Lac-Brome, a été nommé directeur général par intérim.

«Après 23 années de service, madame Fortin a donné sa démission il y a deux semaines», a lancé le maire de Sainte-Cécile-de-Milton, Paul Sarrazin, d’entrée de jeu lors de la séance régulière du conseil municipal, lundi soir, à la salle communautaire de la municipalité, devant la vingtaine de citoyens réunis afin d’expliquer son absence.

Tel que le publiait GranbyExpress.com sur son site web lundi matin, la directrice générale et secrétaire-trésorière a délaissé son poste le 17 janvier.

Jean Bourret est entré en fonction lundi matin, et le conseil municipal a entériné son embauche de directeur général par intérim lors de la séance de lundi soir.

M. Bourret a occupé les mêmes fonctions à la Ville de Lac-Brome pendant près de 32 ans avant d’être remercié, le 11 septembre dernier.

«Il travaillera aux mêmes conditions que le poste occupé par Mme Fortin, a indiqué M. Sarrazin. Il n’est pas là ce soir parce que ça devait être officialisé avant, mais il est au bureau depuis ce matin.»

Le poste de directeur général sera affiché de façon officielle afin de le combler le plus rapidement possible, en raison de son importance au sein d’une municipalité, a-t-il insisté.

Le comité des ressources humaines, composé des conseillères Marilyne Rodrigue-Trudel et Johanna Fehlmann, de Paul Sarrazin et d’un professionnel externe, supervisera cette embauche.

«On veut trouver les meilleures personnes possible (pour ce poste)», a souligné le maire de Sainte-Cécile-de-Milton.

Un citoyen a demandé si, après ces 23 années de services, Monique Fortin aurait droit à une compensation financière du même type que celles que l’on voit à la commission Charbonneau.

«Il n’y a rien de prévu. On a accepté sa démission et ça finit là», a répondu Paul Sarrazin. 

Différend

Le départ de Jean Bourret à la Ville de Lac-Brome avait fait les manchettes en raison du différend qui l’opposait au maire de la municipalité, Gilles Decelles, depuis quelques années. 

Lors d’une séance extraordinaire, en juin dernier, le maire de l’époque avait présenté une lettre évoquant les éléments pour lesquels le directeur général de la municipalité aurait agi de «façon inacceptable» et aurait posé des gestes illégaux.

Le conseil municipal bromois avait alors voté en faveur de la tenue d’une enquête pour faire la lumière sur ces allégations.

L’enquête indépendante a été assurée par deux avocats mandatés par la ville.

«Les six allégations ont été investiguées et les avocats ont remis un rapport au conseil. Ce rapport ne sera pas rendu public», avait indiqué Gilles Decelles à JournalLeGuide.com, limitant strictement les détails au sujet du contenu des documents et précisant que M. Bourret n’avait pas été congédié, mais qu’il s’agissait plutôt d’une «séparation». 

Lors d’une assemblée extraordinaire le 11 septembre dernier, le conseil municipal a adopté à l’unanimité une résolution requérant le départ de Jean Bourret.

Un dur coup pour le haut fonctionnaire, qui avait quitté son poste en avril 2012 pour des raisons de santé en raison du climat de travail difficile.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires