Un budget «réservé» pour la Ville de Granby

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Un budget «réservé» pour la Ville de Granby
La mairesse Julie Bourdon, et le conseiller responsable des finances et des ressources humaines, ont présenté le budget de la Ville de Granby pour l'année 2023. Ils étaient accompagnés de Sylvie Chouinard, Michel Pinault et Gabriel Bruneau respectivement trésorière, directeur général et directeur général adjoint à la Ville de Granby. (Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

MUNICIPAL. Avec l’inflation qui sévit, la Ville de Granby se serrera un peu plus la ceinture en 2023 et jouera de prudence afin de maintenir son offre de services en dépit d’un budget de 119,5 M$. Les citoyens seront aussi appelés à participer à l’effort eux qui verront le taux de taxes foncières grimper de 3,5 %  pour la prochaine année. C’est ce qui ressort du premier budget orchestré en totalité par l’administration Bourdon déposé ce soir.

Pour une maison de 279 000 $, soit la valeur moyenne des résidences, le compte de taxes passera de 2593 $ à 2667 $ (+74 $) en vertu de l’augmentation du taux de taxation qui se chiffrera 0,7881 $ du 100 $ d’évaluation en 2023 (0,7615 $ du 100 $ d’évaluation en 2022). Notons que les propriétés commerciales et industrielles subissent aussi une hausse de 3,5 % de leur taux de taxation.

Concernant la tarification des services (eau, matières résiduelles, écocentre, fosse septique), le maintien des tarifs est maintenu au même coût qu’en 2022 pour le résidentiel, peut-on lire dans le document budgétaire remis aux journalistes. Seule exception: la note à payer pour l’utilisation de l’eau au compteur pour le secteur commercial et industriel qui s’établira à 0,387 $ par mcomparativement à 0,297 $ par m3 pour l’année en cours.

«C’est un budget un peu plus difficile qu’on a eu à faire, mais notre objectif était de maintenir notre offre de services pour répondre aux besoins de la population malgré le contexte de l’inflation (…). Dans ce budget-là, il n’y a pas de dépenses excessives. C’est vraiment basé sur la saine gestion de nos actifs et sur l’équité intergénérationnelle», a indiqué la mairesse Julie Bourdon lors de la présentation des prévisions budgétaires.

Limité au niveau des leviers de financement, le conseil municipal a choisi de hausser le taux de taxation à 3,5 % alors que le taux d’inflation s’élève à 6,9 %. Un moindre mal en cette période de turbulences alors que la Ville fait face à des défis entourant le maintien des infrastructures et la gestion des services municipaux, soutient la mairesse. 

«On ne veut pas mettre toute l’emphase sur les taxes foncières, car on sait qu’à Granby, près de 80 % des revenus du budget proviennent des taxes municipales des citoyens.»

Budget en baisse, mais…

Dans la nomenclature des chiffres du prochain budget, on remarque une diminution des revenus de l’ordre de 10,8 % en 2023 par rapport à l’exercice 2022, passant de 133,9 M$ à 119,5 M$.  Cette baisse de revenus pourrait être atténuée par l’obtention prochaine de subventions gouvernementales, a-t-on fait savoir du côté de la Ville.

Tout augmente même les dépenses de fonctionnement de la Ville qui bondissent de 6,9 % pour l’année 2023. Les principales sorties d’argent pour l’administration municipale demeurent la sécurité publique (24,8 M$), le transport (18,6 M$) et les loisirs et la culture (18,1 M$).

Des travaux névralgiques à réaliser

Face à l’émancipation du territoire et au vieillissement des infrastructures, la Ville investira 56,3 M$ dans son prochain programme triennal d’immobilisations, dont 30,1 M$ aux infrastructures routières et 16,6 M$ à l’usine de traitement des eaux.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires