Un coloc pour l’éléphante Sarah

Un coloc pour l’éléphante Sarah
Tutume

L’éléphante Sarah accueillera un nouveau colocataire prochainement dans ses quartiers du Zoo de Granby. Le Jardin zoologique a accueilli Tutume, un éléphant d’Afrique âgé de 14 ans, la semaine dernière. Pour des questions de logistique, le pachyderme fraîchement arrivé d’Allemagne séjournera en quarantaine avant de saluer le public.

Après la mort de Toutoune, le Zoo de Granby avait entrepris des démarches pour accueillir un nouvel éléphant. C’est finalement du Zoo d’Osnabrück, basé en Allemagne, que provient le pachyderme. «Ce zoo allemand s’est départi de ses éléphants africains pour démarrer un tout nouveau programme de reproduction d’éléphants asiatiques», indique, par voie de communiqué, Hélène Bienvenue, conseillère aux communications au Zoo de Granby.

Ironiquement, le nouveau colocataire de Sarah se prénomme Tutume, qui se prononce Toutoumé. «C’est vraiment un hasard», enchaîne Mme Bienvenue, en entrevue téléphonique avec le GranbyExpress.com.

Tutume est arrivé au Zoo de Granby jeudi dernier. Le public ne pourra cependant pas fraterniser avec lui avant quelques mois. L’éléphant doit compléter une période de quarantaine d’une durée minimale de 90 jours. Durant ce temps, il résidera dans un espace distinct sous observation du personnel des soins animaliers. Tutume devrait pouvoir saluer les visiteurs du zoo l’hiver prochain.

Tutume est âgé de 14 ans. Aux dires du Zoo, sa génétique est excellente. Dès qu’il aura atteint sa maturité sexuelle, il pourra participer à la reproduction dans le cadre des programmes Species Survival Programs de l’Association des zoos et aquariums.

Comme Sarah n’est plus en âge de se reproduire, le Zoo de Granby continue ses démarches afin d’accueillir des éléphantes. «Par ailleurs, lorsque ce jeune mâle aura atteint sa maturité sexuelle, le prélèvement de sa semence pourra également servir à la reproduction d’éléphants d’Afrique dans d’autres zoos accrédités en Amérique du Nord, permettant de renouveler le pool génétique de cette espèce», explique le Zoo. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires