Un nouveau festival punk rock débarque au parc Daniel-Johnson

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Un nouveau festival punk rock débarque au parc Daniel-Johnson
Les 8, 9 et 10 juin 2023, les amateurs de punk rock, de Métal et de hardcore devraient fouler en grand nombre les grands espaces du parc de la rue Drummond à l'occasion du Festival au lac; la nouvelle création des Productions Welldone.  (Photo : (Photo: GranbyExpress-Éric Patenaude))

ÉVÉNEMENT. La musique punk rock risque de résonner aux quatre coins du parc Daniel-Johnson en juin prochain lors de la première édition du Festival au lac. Un nouveau rancard musical présenté sur trois jours et manigancé par les Productions Welldone. Sur scène, des groupes émergents d’ici, mais aussi des artistes de renom, promettent les promoteurs derrière cette réunion festive.

Les 8, 9 et 10 juin 2023, les amateurs de punk rock, de Métal et de hardcore devraient fouler en grand nombre les grands espaces du parc de la rue Drummond à l’occasion du Festival au lac; la nouvelle création des Productions Welldone. Connue pour ses soirées musicales à l’Escale et ses spectacles orchestrés ailleurs en province, voilà que l’organisation dirigée par les Granbyens Steven Charland, Jean-François Bombardier et Jean-Philippe Locas et leurs acolytes (Jason Decelles, Éric Trudel, Joris Poilly et Dominic Laplante) fait son entrée dans la grosse ligue des événements extérieurs à grand déploiement. Et pour une première, l’équipe aux commandes du nouveau festival marque un grand coup avec une vingtaine de prestations au cours des trois jours.

«C’est un rêve de très longue date qu’on réalise. On parcourt les festivals punk rock depuis une vingtaine d’années et ç’a toujours été un rêve d’en organiser un (festival) à Granby (…). En organisant des shows à l’Escale, ça nous a permis de nous faire des contacts, entre autres, avec le Red Bridge Fest qui produit un festival à Pont-Rouge», explique Jean-Philippe Locas, l’un des artisans des Productions Welldone.

Grâce à ce partenariat entre le Festival au lac et le Red -Bridge Fest, de grosses pointures punk rock pourraient bien débarquer sur scène à Granby. Des noms comme Offspring ont même été lancés dans les derniers jours. «On parle de groupes de cette envergure », soutient M. Locas. «On booke les deux festivals ensemble en même temps (…). Notre relation avec le Red Bridge Fest nous permet de faire un événement majeur pour une première édition. Habituellement, un festival se monte tranquillement, tu commences petit et tu grossis chaque année. Mais on commence avec une solide édition. »

Depuis lundi, le Festival au lac dévoile régulièrement sur sa page Facebook les noms des premiers groupes qui vont participer au rassemblement punk rock. L’entièreté de la programmation devrait être déballée lors d’un point de presse quelque part en décembre.

Pour aller de l’avant avec leur projet, les gars de Welldone Productions sont allés cogner à la porte du bureau de la mairesse de Granby, Julie Bourdon. Cette dernière et les autres membres du conseil municipal ont d’ailleurs consenti d’accorder une aide financière de 35 000 $ au Festival du lac. «Le partenariat avec la Ville s’est fait très facilement et ils (élus) ont embarqué dans le projet (…). La Ville a une belle ouverture pour le style de musique qu’on veut faire. C’est vraiment le fun», déclare Jean-Philippe Locas.

Un festival pour tous

Jeux gonflables, ateliers de planches à roulettes et autres attractions populaires. Le Festival au lac sera tout sauf une foire musicale où les mauvais garçons et les mauvaises filles font les garnements au son de la musique punk rock.

«Les punk rockers de 35-40 ans viennent en famille à ces festivals et c’est sûr qu’on se doit d’encadrer tout ça. Mais avant tout, il faut casser l’image de la musique violente associée au punk rock. C’est un party pour tout le monde qu’on organise», indique M. Locas.

Pour la première mouture du Festival, les organisateurs espèrent attirer 15 000 festivaliers.

«Le Festival, ça reste un hobby pour toute la gang de Welldone à la base. Pour la plupart, on est des pères de famille qui avons un emploi. Oui, notre projet de rêve nous demande du temps ces temps-ci, mais on saute à pieds joints et on est prêt.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires