Un projet de 70M $ à Granby

Un projet domiciliaire d’environ 450 portes, évalué à 70M $, verra le jour sous peu à Granby. Le Boisé St-Charles sera situé dans le secteur des rues Saint-Charles, Armand, Paradis et de la Montée des Seigneurs.

Sept multiplex comportant quatre à huit logements, 63 unités unifamiliales, 20 triplex et 27 multiplex de neuf à douze logements au design contemporain seront construits sur ce terrain d’un million de pieds carrés. Le promoteur du projet, le Groupe Lobato, projette aussi le développement de trois rues, dont l’une rejoindra la rue Saint-Charles depuis la Montée des Seigneurs.

La valeur foncière de ce projet est estimée à 67,5M $. La première phase débutera sous peu avec la construction de douze triplex situés sur la rue Saint-Charles. «On commence là parce que les services sont déjà dessus. Après, on enchaînera avec la phase 2 via la Montée des Seigneurs», indique José Lobato, promoteur et co-actionnaire du Groupe Lobato, qui a acquis le terrain en novembre 2011.

Sur le million de pieds carrés, un boisé de 100 000 pi2 sera conservé aux fins de parc. «La Ville a conservé le plus beau du boisé», lance à la blague l’homme d’affaires. Sérieusement, c’est le plus dense et le plus beau. La Ville a choisi ce secteur», enchaîne-t-il.

«Le boisé va porter le nom d’une personne qui s’est illustrée au sein de la Ville», précise Tassia Hébert, conseillère pour le projet domiciliaire.

Le promoteur attend actuellement son permis de lotissement. «Dès qu’on l’a, on va commencer à creuser», dit-il. Les premiers occupants des triplex sur la rue Saint-Charles pourraient prendre possession de leur unité dès l’automne 2013.

Un marché saturé?

Malgré tous les projets de développement en cours dans la région de Granby, José Lobato ne croit pas que le marché est saturé, même si 2013 n’est pas la meilleure année. «Ce n’est pas une bonne année pour personne dans la construction. Les nouveaux projets démarrent plus lentement, mais les projets en marche vont relativement bien», note M. Lobato.

Il fait plutôt référence au contexte politique, à la Commission Charbonneau et à l’incertitude économique. «L’économie de 2013 est au ralenti. Le printemps a démarré plus tard et je ne crois pas qu’on puisse rattraper le temps perdu, mais ça faisait 13 ans que ça allait bien», ajoute-t-il.

José Lobato mise gros sur l’emplacement du projet Boisé St-Charles. «C’est un beau secteur avec un accès facile à la 10 (autoroute). Le projet en haut de Simonds (rue) s’est développé à une bonne vitesse. On est confiants.» À cela, Tassia Hébert ajoute que le secteur se trouve à deux minutes du centre-ville, un atout selon elle.

En plus de développer le Boisé St-Charles, le Groupe Lobato construit à Saint-Jean-sur-Richelieu, à McMasterville, à Mont-Saint-Hilaire, à Saint-Bruno, à Beloeil, à Saint-Hubert et à Longueuil. Il est aussi derrière le Boisé du lac, dans le secteur de la rue Lemieux à Granby. Initialement, ce projet devait contenir 700 portes. «Quelques centaines de portes sont déjà desservies. Il en reste 328 à développer, construire ou revendre.» L’entreprise est aussi présente à Bromont avec le projet Parallèle 45.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires