Une autre page d’histoire s’écrira pour Les Petits Frères à Granby

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Une autre page d’histoire s’écrira pour Les Petits Frères à Granby
Pour marquer l'arrivée des Petits Frères à Granby, l'organisation locale a procédé à la coupure du ruban officielle, jeudi dernier. Sur la photo, la coordonnatrice d'équipe, Johanne Martin, en compagnie du directeur régional-Ouest du Québec pour Les Petits Frères, Emmanuel Bulamatari.  (Photo : (Photo: GranbyExpress-Éric Patenaude))

SOCIÉTÉ. L’isolement est l’un des plus grands malaises qui affectent les gens du 3e âge. Prendre une heure ou deux de son temps afin de tenir compagnie à une personne aînée jusqu’à la fin de sa vie peut faire toute la différence. Chaque année, environ 15 000 visites sont effectuées auprès des doyens vivants seuls grâce aux bénévoles des Petits Frères présents dans une dizaine de régions du Québec. Un service d’accompagnement maintenant en place à Granby après deux ans de pourparlers.

Coordonnatrice d’équipe chez Les Petits Frères de Granby, Johanne Martin parle de son organisation avec un large sourire. En poste depuis quelques mois, la principale intéressée peut en témoigner. L’arrivée de l’organisme en sol granbyen va répondre aux attentes des aînés grugés par la solitude.

«La demande est là. Les besoins chez les aînés sont grands à Granby et la population est vieillissante comme partout ailleurs. Notre mission est d’offrir de l’accompagnement aux 75 ans et plus en leur offrant une famille jusqu’à leur dernier soupir», mentionne Mme Martin.

Une discussion autour d’un café au domicile de la personne, un repas au restaurant, une sortie au musée ou au cinéma, une randonnée au parc, une partie de cartes. À raison d’une visite aux deux semaines, les 3000 bénévoles des Petits Frères répartis à travers la province tiennent compagnie à plus d’un millier d’aînés québécois. À ces activités s’ajoutent aussi les fêtes de Pâques et de Noël organisées par le regroupement. Et pour les plus chanceux, un séjour «vacances» au Domaine Juliette-Huot, à Oka, fait aussi partie des petits bonheurs proposés par l’association.

Bien installé dans ses bureaux du 330, rue Saint-Charles Sud, l’organisme d’entraide accompagne déjà huit personnes. Un nombre qui pourrait croître rapidement selon les prévisions de Johanne Martin qui aimerait bien réaliser 50 jumelages d’ici la fin de 2022.

«Les Petits Frères, c’est une histoire de coeur. Ma seule mission, c’est de recréer une famille pour ces personnes seules », laisse entendre Mme Martin.

Les personnes intéressées à joindre les rangs des Petits Frères peuvent le faire en composant le 450 915-6222.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires