Une chasse aux émeus tourne mal à Shefford

INSOLITE. Deux émeus qui se sont enfuis de leur enclos ont causé bien des maux aux autorités de Shefford, lundi. Un premier répondant de la municipalité a d’ailleurs subi des blessures à une jambe en tentant de capturer l’une des bêtes.

Les autorités ont reçu un premier appel sur l’heure du dîner. «Un voisin a aperçu deux émeus sur son terrain. Il disait qu’ils appartiennent à son voisin», explique le sergent Hugo Fournier, porte-parole de la Sûreté du Québec de l’Estrie. Le ministère de la Faune a également été mis au courant de la situation. Les autorités tentaient de suivre les bêtes dans leur cavale afin qu’elles ne se retrouvent pas sur la route où elles auraient pu causer un accident.

Un premier répondant de la municipalité de Shefford, voyant les émeus à proximité de sa propriété sur le chemin Picard, a tenté d’approcher les bêtes. C’est à ce moment qu’il a été blessé à une jambe. «Il a reçu un coup de griffes», indique André Cadorette, directeur du Service des incendies de Shefford.

Au passage de GranbyExpress.com, l’individu était conscient. Sa vie n’est pas en danger. Au moment d’écrire ces lignes, le premier répondant était en attente de points de suture à l’hôpital.

Lundi soir, les autorités sont parvenues à capturer l’un des émeus sur le chemin de la Roseraie. «Le propriétaire vient d’être rejoint. Il va venir chercher l’émeu pour le ramener dans son enclos», note M. Cadorette. L’autre volatile manquait toujours à l’appel et les recherches avaient été suspendues.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires