Violence conjugale: un Granbyen accusé

Violence conjugale: un Granbyen accusé
Un Granbyen de 26 ans a fait face à la justice

Un Granbyen de 26 ans a fait face à la justice, vendredi, en lien avec une histoire de violence conjugale. L’homme, qui pourrait voir une accusation reliée aux stupéfiants être ajoutée à son dossier, passera le week-end en détention.

Les policiers sont intervenus dans un logement de la rue Saint-Jacques à Granby, vers 5h, mercredi matin, pour une histoire de violence conjugale. «Sur place, ils ont rencontré la victime. Elle a été transportée au Centre hospitalier, mais on ne craint pas pour sa vie, tandis que le suspect avait pris la fuite», précise l’agente Caroline Garand, porte-parole du Service de police de Granby.

En fin d’après-midi jeudi, Mathieu Lafrance, 26 ans, le suspect dans cette affaire, s’est présenté lui-même au poste de police où il a été mis en état d’arrestation.

En soirée jeudi, la victime, accompagnée de la propriétaire du logement, est allée récupérer ses effets personnels et y a trouvé une certaine quantité de substances illicites. «De 00h15 à 1h20, vendredi, les policiers ont effectué une perquisition. Ils ont saisi du cannabis en vrac et en feuille, soit environ 20 grammes», précise l’agente Garand.

Mathieu Lafrance est demeuré détenu et a comparu, vendredi, au palais de justice de Granby. Il a fait face à des accusations de séquestration et de voies de fait. Des accusations reliées aux stupéfiants pourraient également être déposées contre lui. Connu des policiers, le juge a refusé de remettre Mathieu Lafrance en liberté. Ce dernier passera les prochaines nuits en détention et sera de retour au tribunal lundi. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires